search-form-close
Le FFS accuse le pouvoir de chercher à instaurer une dictature en Algérie

Le FFS accuse le pouvoir de chercher à instaurer une dictature en Algérie

Le FFS a accusé ce mercredi 8 mai les « détenteurs du vrai pouvoir » de chercher à instaurer une dictature en Algérie.

« Malheureusement, malgré la détermination et la mobilisation infaillible du peuple algérien, les détenteurs du vrai pouvoir dans le pays, continuent à ruser et à multiplier ses manœuvres afin d’aboutir à l’essoufflement de la contestation populaire et pour instaurer une dictature sur les ruines de l’ancien régime qui a duré vingt temps », prévient le plus ancien parti d’opposition du pays.

Le FFS affirme qu’il « n’a jamais cessé de dénoncer l’entêtement du pouvoir incarné par l’état-major de l’armée ». « En plus de son recours systématique à la répression des marches pacifiques et aux intimidations contre toutes les voix discordantes, il s’active à imposer une feuille de route politique à contre-courant des attentes populaires», regrette le FFS, qui dit réitérer son « appel au chef suprême des armées, de ne plus impliquer cette institution dans le destin politique du pays. »

Faisant le parallèle avec les événements tragiques du 8 mai 1945, le FFS affirme qu’ « aujourd’hui, nous sommes encore une fois inscrits dans une période cruciale et décisive de notre existence en tant que peuple et en tant que nation. » Il rappelle que depuis le 22 février, le peuple Algérien « s’est engagé dans une autre révolution. Une révolte joyeuse et pacifique qui a mobilisé la quasi-totalité de notre peuple sous un seul mot d’ordre. Le droit à l’autodétermination ».

  • Les derniers articles