search-form-close
  • Brent: $58,12+0,44%
  • Taux de change: 1 € = 134,35 DZD (Officiel), 204 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Le ministère des Finances révèle les chiffres des déficits et les dépenses pour 2017

Le déficit du Trésor public s’est établi à 287,32 milliards de dinars à la fin mai 2017 contre 1.783,13 milliards à la même période de 2016, soit une baisse de 84%, selon les chiffres dévoilés ce mardi 3 octobre via l’agence officielle.

La Loi de finances 2017 table sur un déficit de 1.297 milliards de dinars. Le Trésor public a besoin de près de 570 milliards de dinars pour couvrir son  déficit jusqu’à fin 2017. L’État a décidé de recourir à la planche à billets pour financer ce déficit.

Entre janvier et fin mai 2017, les recettes budgétaires sont passées à 3.171,3 milliards de dinars contre 1.880,17 milliards à fin mai 2016 (+68,6%). Les dépenses ont reculé à 3.322,5 milliards contre 3.597,23 milliards à fin mai 2016 (-7,6%), selon la même source.

Les ressources ordinaires du Trésor ont atteint 2.215,92 milliards de dinars à fin mai 2017 (contre 1.154,35 milliards à la même période de l’année 2016) dont 1.169,32 milliards de recettes fiscales (contre 1.067,29 milliards).

La fiscalité pétrolière recouvrée entre janvier et fin mai 2017 s’est établie à 955,37 milliards de dinars contre 725,82 milliards à fin mai 2016, en hausse de 31,6%. Selon les données du ministère, le prix moyen du pétrole brut était de 50,55 dollars durant les huit premiers mois de l’année (janvier-août 2017) contre 41,97 dollars durant les huit premiers mois de 2016.

Le taux de change moyen DA/dollar était de 109,42 DA pour un dollar entre janvier et août 2017 contre 109,07 DA pour un dollar durant les huit premiers mois de 2016. Le taux de change DA/Euro était de 120,77 DA durant la même période (contre 121,69 DA).

Concernant les dépenses, leur baisse a porté à la fois sur le budget de fonctionnement et sur celui d’équipement. Les dépenses de  fonctionnement ont reculé en passant de 2.282,15 milliards de dinars à 2.137,32 milliards. Celles d’équipement sont passées de 1.315 milliards à 1.185,16 milliards.     

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (32)

    • zerdaland

      zerdaland

      Qu’est ce qu’on attend pour imposer le paiement par carte électronique , je pense qu’a l’heure actuelle c’est techniquement faisable (on l’a bien pour les malades fait avec la carte CHIFFA) , dans un premier temps on ne parlera plus de liquidité ce qui faciliteras la Traçabilité de l’argent et des transactions.
      Tout le monde paiera des impôts, qu’est ce qu’on attend!?

    • Jameldine

      Jameldine

      Tu appuies sur reco + et tu as un moins avec les as de TSA. !!!!

      Bidouillez bien les recos comme les autres avec le déficit du pays !

      • Jameldine

        Jameldine

        Of course le vécu régulier sur ce site !

    • ELFELLAG

      ELFELLAG

      Si, on compte les 7000 milliards de dinars perdus par l’ami et l’adjoint de notre premier ministre colombo;le Parisien Mr bouchouareb le compte est bon;vous l’emporter pas avec vous bande d’escrocs et voleurs

    • malim

      malim

      Conclusions des aveugles :

      1. Juste une manière pour dire : tout va bien malgré tout.
      2. Ouyahya ne gère pas tout et ne décide pas seul
      3. On a 2 clans qui se battent pour prendre du poids
      4. Le future président s’appelle Ouyahya
      Sahitou

    • leputois

      leputois

      Des chiffres qui ne veulent absolument rien dire, car aucun moyen de contrôler ou de vérifier leurs exactitudes… on n’a aucune référence, chacun donne les chiffres que bon lui semble, et tout le monde calcule à sa façon. Donc personne ne sait où en est le pays. On ne le saura que lorsqu’il manquera des dollars pour acheter les besoins alimentaires du pays. Car déjà on a réduit drastiquement les investissements, pour ne laisser que les plus urgents à leurs yeux, c’est à dire ceux qui permettent d’apaiser les citoyens et d’acheter la paix sociale.

    • belabbes

      belabbes

      c’est normal c’est un peu les villes dans le monde qui influent sur la politique, entre contruire une Ferme pour produire ou une salle de fete pour faire la fete, on fera la fete et le budget sera voté pour construire une salle de fete. comme a Paris Londre ou Amsterdame ou ailleurs madame a 25 femmes dans son catalogue et elle doit les faire travailler, chacune doit ramener sa journée de Bois de Boulogne ou de Bois de cologne et bien il faut arranger Madame, le budget sera pour elle, les boites de nuits doivent tourner ça incite a la consommation l’entraineuse traine tout une économie, la bière, les liqueurs la capote, les amuse gueules, la chambre d’en haut, et même l’état prend sa part, les impôts, un français l’avait bien résumé ”le gouvernement est redevenu un proxénète”, c’est pourquoi nos économistes femelle nous veulent du tourisme de massage, a defaut de du tourisme commerciale ou les gens viennent pour acheter

      • belabbes

        belabbes

        ya rien a offrir, et les blondes sont partout les coifeuse achete des quantité industrielle de décolorant, une bonne affaire mieux que de vendre une Mercedes que Mercedes met 5 mois pour monter une une, et fait deux ans pour vendre une, mieux que Boeing qui attend le pauvre de voir venir un client pour lui commander une Boeing. et lorsqu’un avion tousse on le passe en justice. il faut donc remettre un peu d’ordre dans l’économie mondiale, on n’est pas contre le massage mais le massé doit au moins produire, ya sidi il fait entrer a Londre ou a paris ou Newyork comme le fut le temps, des poules des coq du miel de la pomme de terre, comme notre jeune de mascara avec un cageot de batata il fait la fête jusqu’au matin, c’est pourquoi le ciel a arrêté de pleurer au lieu de pleuvoir, et il va arreter tout court. Mme va clore le catalogue ya plus rien a offrir, le bois de boulogne est vide

    • sakharov

      sakharov

      La situation catastrophique dans laquelle se trouve le pays serait imputable à Tebboune qui n’a même eu le temps de faire la reconnaissance des coins du palais du docteur Saadane et on oubliele plus normalement du monde Sellal le responsable numéro un de cette bérézina lui qui a géré le bled cinq ans période durant laquelle le baril de pétrole coutait pas moins de 145 dollars – au moins pendant les 2 premières années de sa mauvaise gouvernance . C’est à mourir de rire .

    • Mokhtardz

      Mokhtardz

      Dans toute cette débâcle ,qui est responsable M Ouyahia??? Vous n’arriverez pas à nous faire oublier que c vous et vos compères qui sont responsables de cette faillite,après 4 mandats,beaucoup $ ,un pouvoir absolu têtu méprisant insultant.

    • ElPatron

      ElPatron

      Le déficit n’est pas énorme .
      Tous les pays (ou , au moins 90 pour cent d’entre eux) laisser filer leurs déficits , parfois “au noir” comme certains membres de l’UE , dans une certaine limite .

      • Jameldine

        Jameldine

        Le problème est que les autres pays peuvent s’endetter car … ils peuvent rembourser !
        L’Algerie ne peut pas rembourser et n’a donc pas intérêt à emprunter ?

      • ElPatron

        ElPatron

        Le déficit dont on parle relève de l’endettement interne .
        Les USA sont endettés jusqu’au cou et ne pourront jamais rembourser leurs dettes internes mais continuent à fonctionner au déficit .
        Tous les spécialistes , les vrais , en économie plaident pour la nécessité d’un déficit, d’une inflation et de chômage aussi pour que l’économie fonctionne .
        Pour l’Algérie , on pourra facilement rembourser pour peu qu’on accepte de ne plus vivre au-dessus de nos moyens et de dépendre moins de la rente pétrolière.

    • atchiwaiwaiwa

      atchiwaiwaiwa

      je propose a letat d’achter le dinars au square a 200 au lieu du taux banquaire pour eviter la planche a billet. sinon: Le Trésor public a besoin de près de 570 milliards de dollars pour couvrir son déficit jusqu’à fin 2017. le journaliste de STA doit arreter de fumer sa zetla au bureau en ecrivant les unites.

    • Fouroulou

      Fouroulou

      Le régime est pris à son propre piège, il va jouer toutes les cartes qu’il croit disposer mais ça n’ira pas bien loin. L’emprunt extérieur arrive à grands pas et le shiste ne fonctionnera pas car trop compliqué (je n’y crois pas une seconde). Ils essayent de faire les malins en jouant les amerloques pour que ces derniers leur installent deux nouveaux robinets avec des compteurs en $ mais ils rêvent … La population algérienne est trop nombreuse, elle n’est plus tenable comme avant, ça va craquer et personne ne pourra endiguer le flot de ras le bol, ni les khorrots, ni l’oncle Sam, ni même la France dans un premier temps. Les chiffres c’est juste du pipi de chat dans ce bled, il nous faut tout reconstruire et quelque part c’est positif.

    • BIGMASTER

      BIGMASTER

      Des chiffres qui ne veulent rien dire, preuve en est qu’en janvier 2018, ce seront d’autres chiffres qui seront communiqués … ce que j’appelle les statistiques de conjoncture … Pauvre Algérie

    • Jameldine

      Jameldine

      Quel est le rôle de l’Etat ?
      a – donner le bonheur à tous même à ceux qui n’en veulent pas
      b- organiser la vie sociale , culturelle, et économique autour de l’éducation et de la justice ( équité (
      c – poursuivre le sketch écrit en 1962 avec plusieurs épisodes avec casting: toi , tu seras Medecin, et toi Président ou Ministre , toi plombier …. sans être medein, Président ou plombier réellement !

    • Jameldine

      Jameldine

      Tout va bien !
      El Moudjahid vient de faire son éditorial et propagande !
      En attendant, le dinar coule et on vous propose un …. nouveau tour de manège en chantant ” one, twist , tirée, viva Kaoum bambia ” .

      • HoggarShield

        HoggarShield

        Parle nous du roitelet du makhnez qui emprunte de l’argent au saoudien pour payer ses fonctionnaires pendant que lui se la coule douce en vacance en europe et a miami habillé en je ne sais quoi

    • Zaggat

      Zaggat

      Même si le pouvoir algérien emprunte l’imprimante à imprimer des dollars US et se mettrait à imprimer nuit et jour, sans arrêt des billets verts et ça ne changera rien en Algérie quant à la production local et à l’amélioration de la qualité de vie et du développement en général.
      On sera comme l’Arabie Saoudite, avec plein de milliards mais personne ne travaille, à part les étrangers, rien ne sera produit, à part des religieux avec leurs discours moyenâgeux.

      LE PROBLÈME EST DANS L’INCULTURE DU PEUPLE ET SURTOUT L’ARMÉE ET LE RÉGIME QUI ABUSE DE CETTE INCULTURE POUR SIPHONNER LA RENTE.

    • bassim

      bassim

      Ce qui veut dire que le dinar a été dévalué de 3% par rapport au dollar et de 10% par rapport à l’euro depuis 2016.
      Pas de quoi fouetter un chat pour le moment

      • Jameldine

        Jameldine

        Si car cela commence toujours comme ça une faillite !

    • MOOMO

      MOOMO

      “Le Trésor public a besoin de près de 570 milliards de dollars pour couvrir son déficit jusqu’à fin 2017”.
      Peut être qu’ il y a une erreur sur la monnaie.

      • kamelKAN

        kamelKAN

        pi tet ….
        Mais ce n’est pas de la faute de TSA … tous les autres chiffres sont erronnes alors confondre dollars dinars euros … peu importe …. tu lis du n’importe quoi.
        La seule information pertinente c’est que : tar lehmam tous a vos mouchoirs et chiallez bien c’est gratuit

      • chaib

        chaib

        dans un pays ou le change parallele est roi, peut importe les dollars, les dinars, les euros, les centimes…les chiffres font rever et meme famntasmer certains..cela fait “scientifique” ou “technocratique” ou “technique”…

      • HoggarShield

        HoggarShield

        TSA ils savent meme pas rédigé un articles sans fautes.

      • menouweskih

        menouweskih

        Erreur monumentale. Normalement c’est des Dinars soit 5,7 milliards de dollars.

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close