search-form-close
« Le retour des opérations kamikazes est très probable »

“Le retour des opérations kamikazes est très probable”

ouvalalgerie.com

ENTRETIEN. Mohamed Khelfaoui, est un ancien officier du DRS. Dans cet entretien, il revient sur l’attentat kamikaze devant le siège de la sûreté de la wilaya de Tiaret.

Deux policiers ont été tués dans un attentat kamikaze ce jeudi à Tiaret. C’est la deuxième attaque du genre (contre un commissariat de police) depuis le début de l’année. Faudrait-il craindre un retour en force des attentats kamikazes ?

Le retour des opérations kamikazes est très probable. L’activité quotidienne de l’Armée nationale populaire nous indique que le terrorisme est toujours présent et qu’il est réparti à travers le territoire national, de la Kabylie au Sud et de Tiaret à Constantine. Mais dans le passé, on connaissait les revendications des terroristes du GIA et puis du GSPC. Actuellement, on ne sait pas ce qu’ils cherchent. Beaucoup d’éléments ne sont pas clairs. 

Vous dites qu’on ne  sait pas ce que cherchent les terroristes. Pourquoi ?

En tous cas, ils ne le disent pas ou on ne l’entend pas. À l’époque, les groupes terroristes dont le GIA et le GSPC avaient leurs revendications. Ils donnaient un sens à leurs actions. Quand il y a une demande, on peut répondre par un refus ou une acceptation. Maintenant, il n’y a rien. Des terroristes sont arrêtés ou se rendent régulièrement. Mais on ne connait pas la suite. Si cette opération est commanditée de l’extérieur, il faut qu’on le sache.

Peut-on d’ores et déjà pointer du doigt Daech vu le mode opératoire ?

C’est un acte terroriste qui n’est pas encore revendiqué. Cela dit, le mode opératoire est effectivement le même que celui de Constantine. C’est-à-dire qu’il y a quelqu’un qui tente de se faire exploser devant un commissariat de police. Toutefois, si Daech venait à le revendiquer, je n’y croirai pas car cela serait très confortable. Plusieurs questions se posent. Qui est finalement Daech ? Qui a besoin de se cacher derrière cet étendard ? Qui est ce groupe qui a intérêt à se cacher derrière vu que cette organisation est combattue par toute la communauté internationale ? Pour moi, il y a une manipulation.

Une manipulation de qui ?

Si on ne connaît pas les revendications du groupe, on peut penser qu’il y a bien manipulation. Et il faut comprendre d’où viennent-ils (les terroristes, NDR) ? Et pourquoi cet attentat ? Comment être certain qu’il ne s’agit pas de groupes séparatistes par exemple ? Nous n’avons pas l’habitude d’assister à la découverte de toutes ces caches d’armes. Dans les années 1990, les terroristes cherchaient des armes. Ils n’en n’avaient pas autant.

Quels sont ces groupes séparatistes ? Vous voulez parler du MAK ?

Je ne sais pas ce que pèse réellement le MAK au niveau national ou international. Mais il y a des mouvements au Sud, notamment au niveau du Mali et Niger. Nous avons également le problème sensible et important du M’zab. Si l’Occident veut ajouter de l’huile sur le feu, il peut utiliser le problème du M’zab. Ce terrorisme de faible intensité pourrait devenir une réelle menace en cas de vacance du pouvoir.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close