search-form-close

Les États-Unis et six pays du Golfe sanctionnent le Hezbollah

Les Etats-Unis et six pays du Golfe réunis au sein du Centre contre le financement du terrorisme (TFTC) ont annoncé mercredi des sanctions contre les dirigeants du Hezbollah libanais, dont son chef Hassan Nasrallah, pour soutien au terrorisme.

Publicité
Loading ads video ..

Ses sanctions visent en particulier les membres du conseil de la choura ainsi que des sociétés accusées de le financer.

“En visant le conseil de la choura du Hezbollah, nos nations rejettent collectivement la fausse distinction entre une soi-disant +aile politique+ et les desseins terroristes mondiaux du Hezbollah”, a affirmé le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, dans un communiqué.

“Aux ordres de la Force Qods des Gardiens de la révolution, le secrétaire général et chef du conseil de la choura Hassan Nasrallah prolonge les souffrances en Syrie, attise les violences en Irak et au Yémen, met en péril le Liban et sa population, et déstabilise la région entière”, a ajouté M. Mnuchin.

Les Etats-Unis ont placé le Hezbollah sur leur liste d’organisation “terroriste” et lui impose, ainsi qu’à ses cadres, des sanctions économiques et bancaires.

Depuis 2013, l’Union européenne considère aussi la branche armée du mouvement comme une organisation “terroriste”.

En 2016, les six pétromonarchies sunnites du Conseil de coopération du Golfe (Arabie saoudite, Bahreïn, Emirats arabes unis, Koweït, Qatar et Oman) et la Ligue arabe ont également classé le Hezbollah comme “terroriste”.

Le TFTC a été créé en mai par les Etats-Unis et l’Arabie saoudite et comprend les autres pays du Conseil de coopération du Golfe. Cette structure régionale a vocation à lutter contre le financement du terrorisme en identifiant les réseaux de financement, en repérant les menaces et en adoptant des mesures communes de représailles.

close