search-form-close
LFC 2020 : le montant en devises autorisé à sortir sans déclaration revu à la baisse

LFC 2020 : le montant en devises autorisé à sortir sans déclaration revu à la baisse

Le projet de Loi de finances complémentaire (LFC) propose une annulation d’une disposition de la Loi de finances 2020 portant le montant maximal en devises autorisé à sortir du territoire national sans déclaration douanière.

« La déclaration des devises par les voyageurs résidents et non-résidents n’est obligatoire à l’entrée ou à la sortie du territoire douanier, que pour les montants dépassant les milles euros (1000 €) ou leur équivalent en d’autres devises », précise un article de la LFC 2020.

L’article 119 de la loi de finances pour 2020 a relevé à 5000 euros au lieu de 1000 précédemment le montant de la somme en devises à faire sortir (ou entrer) du territoire national sans déclaration douanière.

Pour justifier cette mesure, le gouvernement présente deux arguments. Le premier est lié à la baisse du dinar face à l’euro, l’érosion des réserves de change de l’Algérie et le développement du marché noir des devises. « Il est signalé qu’avec la baisse de la valeur du dinar face à l’Euro et l’érosion des réserves de change de l’Algérie, la modification susvisée a aggravé le déficit en monnaie étrangère (baisse des réserves) et elle a favorisé le recours au marché informel des devises. »

Le second argument est la lutte contre le blanchiment d’argent. » Aussi, avec la signature des accords avec le groupe d’action financière (GAFI), qui instaurent des normes de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, l’Algérie est appelée à prendre des mesures préventives, notamment celles relatives au contrôle des transferts de fonds et des flux financiers en monnaies nationale et étrangères, effectués par les différents intervenants sur le marché des devises (établissements financiers, les personnes … etc.). »

  • Les derniers articles