search-form-close
Ould Abbes : « La procédure de levée de l’immunité a commencé et elle ne s’arrêtera pas »

Ould Abbes : « La procédure de levée de l’immunité a commencé et elle ne s’arrêtera pas »

Djamel Ould Abbes a tenté de « démentir » et d’exercer en parallèle des pressions sur la commission juridique du Sénat. Mais sa stratégie n’a pas fonctionné. Après Abdelwahab Benzaim, c’est un autre sénateur FLN qui confirme le lancement de la procédure, malgré les pressions exercées par Djamel Ould Abbes, confirmant ainsi les informations publiées dès hier par TSA.

« Nous confirmons l’existence d’une demande émanant de la justice pour la levée de l’immunité parlementaire de Djamel Ould Abbes et nous confirmons que la commission juridique (du Sénat) a été saisie et que le dossier lui a été remis », écrit Mahmoud Kaisari sur sa page Facebook.

Comme Abdelwahab Benzaim, Mahmoud Kaisari dénonce des pressions. « Quelles que soient les pressions exercées par l’intéressé sur les membres de la Commission en sa qualité de membre du Bureau et vice-président (du Sénat), les membres sont déterminés à répondre à la demande de la justice », écrit-il.

« Le concerné doit être courageux et il doit affronter la justice de la République algérienne. Je confirme également qu’il a été officiellement informé et le choix lui a été donné entre un renoncement volontaire à son immunité ou suivre la procédure prévue par loi. Mais le concerné a refusé. La procédure de levée de l’immunité a commencé et elle ne s’arrêtera pas ».

Selon Mahmoud Kaisari, une telle action a rendue possible par le mouvement populaire. « Si ce n’était pas le mouvement populaire, nous n’aurions jamais assisté une telle chose », a-t-il souligné.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close