search-form-close
Retour tendu des Verts en Algérie -Vidéo

Retour tendu des Verts en Algérie -Vidéo

Les Verts sont de retour en Algérie, après les longues vacances estivales. La dernière apparition des camarades de Riyad Mahrez remonte à début juin dernier lors du match contre la Tanzanie en éliminatoires de la CAN 2023, mais ce retour au pays s’est fait dans la tension.

L’Algérie disputera deux matchs amicaux face à la Guinée et le Nigeria, respectivement le 23 et le 27 septembre au nouveau stade d’Oran.

Le sélectionneur national Djamel Belmadi et ses poulains ont rallié hier mardi Oran pour préparer ces deux rencontres.

| Lire aussi : M’bolhi, Delort et les autres : Djamel Belmadi s’explique

Lundi, les Verts évoluant à l’étranger sont arrivés à l’aéroport d’Alger avant de prendre le chemin du Centre technique national (CTN) de Sidi-Moussa.

Islam Slimani et Ryad Mahrez ont fait l’objet d’une large couverture médiatique à leur descente d’avion. Ils ont été assaillis par une nuée de journalistes et de caméramans pour tenter de leur soutirer quelques déclarations.

Une grande cohue a eu lieu, entre le refus catégorique des deux stars de l’EN de répondre aux sollicitations des journalistes et l’insistance souvent intrusive de ces derniers.

| Lire aussi : VIDEO. Échange lunaire entre Belmadi et un journaliste

Un journaliste hèle Slimani qui ne bronche pas, suivi de près par Mahrez. Le néo-attaquant du Stade Brestois (Ligue 1 française) hoche plusieurs fois la tête pour signifier qu’il ne souhaitait pas faire de déclaration, malgré l’insistance des journalistes.

« Je ne parlerai pas. Qui vous a dit d’attendre ? », s’emporte Islam Slimani devant des journalistes à ses trousses.

La star de Manchester City, Ryad Mahrez, a lancé sur le ton de l’agacement à un supporter venu le saluer un : « Reste là où tu es !», traduisant une certaine tension chez les joueurs de l’EN.

L’exception est venue du milieu de l’AC Milan, Ismaël Bennacer qui a fait quelques déclarations devant une foule de journalistes. « Comme d’habitude, on va se donner à fond pour représenter au mieux notre pays », a-t-il dit, la voix quasi-inaudible à cause du bruit et de la cohue provoqués par les journalistes.

« Je ne parlerai pas ! »

Les joueurs et le staff technique de l’EN étaient scrutés par des dizaines de caméramans et de photographes au moment où ils s’apprêtaient à monter dans l’avion, destination Oran.

Les conflits entre les médias nationaux avec les joueurs et le sélectionneur Djamel Belmadi sont de plus en plus courants, et se sont exacerbés surtout depuis l’élimination amère des Verts de la course à la qualification au Mondial 2022 après leur défaite face au Cameroun en barrages, en mars dernier.

Dimanche, lors de sa conférence de presse à la veille du déplacement à Oran, Djamel Belmadi s’est une nouvelle fois accroché avec un journaliste au sujet de son salaire.

« Images dégoutantes et humiliantes » 

La surmédiatisation de chaque événement de l’équipe nationale aussi banal soit-il a suscité des critiques sur les réseaux sociaux.

Le directeur du bureau du groupe qatari beIN Sports à Paris, l’Algérien Mohamed Louadahi, a critiqué l’attitude des journalistes.

« Dégoutantes et humiliantes sont ces images qui se répètent, soit à l’aéroport soit durant les conférences de presse du sélectionneur national », peste le journaliste sportif.

« Quand les médias (algériens) comprendront-ils que l’arrivée des joueurs pour participer à un rassemblement de leur sélection nationale n’est pas un événement qui nécessite qu’on les attende et qu’on leur barre le chemin ? », poursuit-il avec agacement.

Slimani et Mahrez ont eu beaucoup de mal à quitter l’enceinte de l’aéroport au milieu de la foule de journalistes et de caméramans.

Pour Louadahi, les deux matchs amicaux sont un non-événement médiatique. « Quand les médias cesseront-ils de jeter une vingtaine de micro à la figure d’une personne en train de marcher pour l’obliger à parler ? Un non-événement demeure tel quel, ayez un peu de dignité », peste le journaliste qui insinue que les joueurs et le staff de l’EN ne sont pas exempts, eux aussi, de reproches.

Le journaliste sportif a publié des photos de l’arrivée de deux internationaux français au camp de regroupement des Bleus dont Kylian Mbappé, sans le moindre journaliste autour, et les photos de Slimani et Mahrez assaillis de micros.

« Deux joueurs qualifiés au mondial et qui vont défendre leur titre (la France est le champion du monde en titre) il n’y a ni cohues ni médias et microphones. Deux joueurs (Slimani et Mahrez) qui sont venus pour disputer deux rencontres amicales incolores et indolores et sans saveur…une attaque médiatique et une foule nombreuse pour les attendre. Où est le problème ? », s’interroge le journaliste algérien.

  • Les derniers articles

close