search-form-close
  • Brent: $63,40-0,01%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Suppression de la Basmala : le président du HCI tempère la polémique

D. R.
Le président du Haut conseil islamique (HCI), Bouabdellah Ghlamallah

Le président du Haut conseil islamique (HCI), Bouabdellah Ghlamallah, a tenté de calmer le jeu après la polémique suscitée par le courant islamiste, notamment, concernant la décision de la ministre de l’Éducation nationale de supprimer la formule religieuse « basmala » (Bismillah Arrahman Arrahim) de certains manuels scolaires.

« À mon avis, cette formule religieuse fait office d’en-tête, à l’instar de la phrase ‘République Algérienne Démocratique et Populaire’. Sa mention sur un livre de physique ou de mathématiques ne signifie aucunement qu’il s’agit de manuels religieux, mais sa suppression n’a aussi aucune incidence sur le coût d’impression du livre », a-t-il expliqué lundi en marge de l’installation des membres du HCI désignés par décret présidentiel.

« Nous proposerons à la ministre de l’inclure à nouveau dans les prochaines éditions du manuel scolaire, pour mentionner que l’État algérien est musulman », a-t-il toutefois, ajouté, selon des propos repris par l’agence officielle.

Confirmant que son institution n’a pas été consultée lors de l’élaboration des manuels, du fait que sa composition n’était pas complète, Bouabdellah Ghlamallah a affirmé que le HCI « devra dorénavant transmettre au ministère les observations positives ou négatives qu’il relèvera », tout en contribuant à « la réforme du système éducatif (…) en particulier en matière d’innovation et d’amélioration du niveau d’enseignement d’éducation islamique et des sciences humaines ».

close
close