search-form-close
Tebboune demande à la France de « regarder en face les pages horribles de son histoire »

Tebboune demande à la France de “regarder en face les pages horribles de son histoire”

L’Algérie commémore ce vendredi les douloureux événements du 8 mai 1945 au cours desquels des milliers d’Algériens avaient été massacrés par les autorités coloniales françaises dans plusieurs villes du pays, notamment Guelma, Sétif et Kherrata.

Le président Abdelmadjid Tebboune a mis en ligne à cette occasion un tweet lourd de sens. « La grandeur d’un État se voit lors de la célébration des pages glorieuses de son histoire, mais il est jugé à travers sa capacité à regarder en face les pages horribles de cette même histoire », a écrit le président de la République dans ce qui s’apparente à un énième appel aux autorités françaises pour reconnaître et assumer les crimes commis lors de la sombre période du colonialisme, dont ceux du 8 mai 1945.

Jeudi, dans un message adressé à la nation à l’occasion du 75e anniversaire des Massacres du 8 mai 1945, le président Tebboune a estimé que ces évènements tragiques « ont mis à nu définitivement le véritable visage de la colonisation française qui a exterminé, détruit, brûlé, exilé, violé… et tenté d’occulter la personnalité nationale et de semer les germes de la discorde et de la division ».

« La répression sanglante et sauvage de la colonisation abjecte demeurera une marque d’infamie collée au front du colonisateur qui a commis, 132 années durant, des crimes imprescriptibles à l’encontre de notre peuple malgré les multiples tentatives de les effacer car le nombre de victimes a dépassé cinq (5) millions et demi de personnes tous âges confondus, soit plus de la moitié des habitants de l’Algérie sous l’occupation coloniale », a-t-il ajouté.

  • Les derniers articles