search-form-close

Baisse des exportations d’hydrocarbures en 2017 : la Banque d’Algérie dévoile les chiffres

Les exportations d’hydrocarbures ont baissé de 2,88% en 2017 par rapport à 2016, a annoncé ce mercredi la Banque d’Algérie, citée par l’agence officielle.

En chiffres, l’Algérie a exporté 108,48 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) l’an dernier, contre 111,69 millions de TEP en 2016.

Ces diminutions des exportations en volume ont concerné beaucoup plus les hydrocarbures liquides (hors exportations de pétrole brut de Sonatrach) que les hydrocarbures gazeux, indique la Banque d’Algérie.

Cependant, les recettes d’exportation d‘hydrocarbures ont connu une hausse de 18,43% sur la même période, passant de 27,92 milliards de dollars en 2016 à 33,06 milliards de dollars en 2017. Ce, grâce à un prix moyen du baril qui s’est établi à 53,98 dollars le baril en 2017 contre 45 dollars en 2016.

L’agence Reuters a rapporté, ce mercredi matin, que la croissance du secteur de l’énergie s’était contractée en 2017, citant les retards dans le lancement de plusieurs champs gaziers ayant pénalisé la croissance du secteur.

Alors que le champ gazier de Touat – d’une capacité de 12,8 millions de mètres cubes par jour devait être inauguré début 2017, il a finalement été reporté au premier trimestre 2018. Reggane Nord (d’une capacité de 8 millions de mètres cubes par jour) a été inauguré fin 2017 et Timimoun (5 millions de mètres cubes par jour) doit être mis en production à compter d’avril 2018.

La mise en service des champs gaziers et pétroliers avant fin 2018 devrait permettre à l’Algérie d’atteindre une croissance dans le secteur de l’énergie de 6,5% cette année.

| LIRE AUSSISonatrach : à quoi faut-il imputer la baisse de la croissance du secteur énergétique en 2017 ?

close