search-form-close
Béatification des moines de Tibhirine : Mohamed Aïssa évoque la venue du Pape en Algérie

Béatification des moines de Tibhirine : Mohamed Aïssa évoque la venue du Pape en Algérie

Le ministre des Affaires religieuses Mohamed Aïssa a laissé entendre ce dimanche que le Pape François 1er pourrait ne pas être présent à la cérémonie béatification des 19 martyrs chrétiens d’Algérie, et ce, malgré l’accord donné par les autorités algériennes.

« Je crois que le calendrier du Saint père ne lui permet pas d’être présent au mois de décembre », a affirmé le ministre lors d’un entretien accordé à la Radio Nationale. Mohamed Aïssa a précisé toutefois que « cela n’exclut en rien la possibilité qu’il soit invité ultérieurement ».

Les sept moines de Tibhirine et douze autres religieux chrétiens, dont l’évêque d’Oran, assassinés durant la décennie noire ont été reconnus martyrs en vue de leur béatification, selon un décret publié en janvier dernier par le Vatican. La cérémonie doit avoir lieu à Oran.

« L’Algérie a donné son accord et donné sa disposition à collaborer dans l’octroiement [sic] des visas, dans l’encadrement, dans la présence aux festivités et en donnant une ampleur politique en plus de l’ampleur religieuse », a déclaré le ministre des Affaires religieuses.

« Tout ce qu’a fait l’Église catholique en Algérie a été fait en étroite collaboration avec les autorités algériennes. A chaque fois nous demandions les autorisations et nous avons eu toutes les autorisations ouvertes, même l’hypothèse de la visite du pape », a ajouté Mohamed Aïssa.

« C’est une reconnaissance très profonde de la part de l’Église catholique, suite à une enquête qui a duré cinq années. Il y a eu démonstration que ces moines ont préféré servir en Algérie par dévouement et dévotion », a indiqué le ministre. « La reconnaissance de ces moines n’exclut en rien la reconnaissance de l’Algérie de leurs efforts. C’est pourquoi la reconnaissance sera aussi politique », a ajouté Mohamed Aïssa.

close