search-form-close
  • Brent: $63,72-0,50%
  • Taux de change: 1 € = 135,93 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Consommation : la pomme et l’ail hors de prix

Les prix des fruits et des légumes ne baissent pas. Ce mardi, sous une pluie battante, les grossistes du marché de gros des fruits et des légumes des Eucalyptus dans la banlieue est d’Alger, tentaient tant bien que mal de vendre leurs marchandises. Et pour cause : l’offre est faible et les prix sont élevés. Quant à la qualité des produits, elle laisse souvent, comme pour les oranges, à désirer. « Il n’y a pas grand-chose à proposer et les prix sont chers », lâche un connaisseur de ce marché.

Des oranges vertes à plus de 200 DA le kilo

Dans les rayons dédiés aux fruits, on trouve principalement des oranges, des clémentines et à moindre mesure des pastèques, melons et poires. « Pour les pastèques melons et poires, ce sont les dernières caisses car nous sommes en fin de saison. On se tourne donc vers les oranges et les clémentines. Elles sont encore vertes, mais elles sont demandées », explique un grossiste. Pour ce qui est des prix de gros de ces deux agrumes, ils sont à 210 DA le Kilogramme.

Les pommes et les dattes locales coûtent cher

Si les agrumes sont disponibles en quantité, ce n’est pas le cas de la pomme. L’interdiction d’importer ce fruit et la faiblesse de la production locale ont fait flamber les prix. « La pomme est à 500 DA le kilo », lance un grossiste. « Avant, je vendais des pommes importées à 220 DA le kilogramme. Elles venaient de loin et elles étaient mieux calibrées que celles-ci. Pourtant, son prix était deux fois moins cher », renchérit un autre.

En pleine saison, les dattes ne sont pas épargnées par la hausse des prix. « Les prix sont au-dessus de la moyenne. D’habitude, on vend cette variété entre 120 et 150 DA le kilo, mais les frais de transport nous reviennent chers. Donc, on la propose à 200 DA », assure le même mandataire.

L’ail reste intouchable, la pomme de terre augmente

Comme la pomme, l’ail produit en Algérie connait la même hausse de prix. Le kilogramme est proposé à 500 DA. Quant à la pomme de terre, ses prix variaient entre 55 et 65 DA le kilogramme, selon sa fraîcheur. « Les pommes de terre fraîches coûtent dix dinars de plus que celles des chambres froides. Avec ses prix de gros, le consommateur final devrait payer le kilo à plus de 70 DA », souligne-t-il.

close
close