search-form-close
Coupure d’eau pendant l’Aïd : l’Algérienne des eaux donne sa version

Coupure d’eau pendant l’Aïd : l’Algérienne des eaux donne sa version

L’Algérienne des eaux (ADE) a expliqué les coupures d’eau qui ont été enregistrées durant l’Aïd dans plusieurs villes du pays par une « consommation record », alors qu’hier le Premier ministre évoquait un complot.

Le directeur général de l’ADE, Amirouche Ismaïl, a indiqué, lors d’une conférence de presse organisée dimanche 2 août par le ministère des Ressources en eau, que « la consommation quotidienne moyenne au niveau national a été supérieure à 10.000.000 m3/jour, ce qui est un record ».

« Ce volume, qui équivaut en temps normal à une consommation de 24h, a été consommé entre 5h00 et 14h00, soit 5 heures, voire 4 heures dans certaines wilayas », a-t-il précisé, selon le compte rendu de l’agence officielle.

Pour lui, « il n’y a pas de solution à une consommation record simultanée et occasionnelle, car aucun pays ne peut engager une optimisation de ses capacités de stockage et réseaux de distribution, qui nécessitent de lourds investissements pour un pic de consommation, généralement, enregistré une fois par an ».

Soulignant que le problème se pose à la plupart des pays musulmans lors des fêtes religieuses, le DG de l’ADE a ajouté qu’il faudra aussi tenir compte du confinement sanitaire et de la hausse des températures.

L’ADE a pris plusieurs mesures pratiques et techniques pour garantir la continuité du service durant les deux jours de l’Aïd, mais, déplore M. Amirouche, des perturbations ont été enregistrées dans certaines régions, notamment en haute altitude en raison du faible débit, de coupures d’électricité et d’incidents survenus sur le réseau.

Hier dimanche, le Premier ministre Abdelaziz Djerad a estimé que le manque de liquidité dans les bureaux de postes, les coupures d’eau et les incendies étaient des « actions préméditées » dont le but est semer la « discorde » et l’ « instabilité » en Algérie.

Dans la même journée, le président Tebboune a demandé à Djerad d’enquêter sur les coupures d’eau, le manque de liquidités et les incendies qui ravagent les forêts du pays depuis un mois.

  • Les derniers articles