search-form-close
  • Brent: $56,78+0,51%
  • Taux de change: 1 € = 134 DZD (Officiel), 196,5 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Créances impayées dans le BTP : Tebboune accuse le ministère des Finances et le CPA

Sidali Djarboub / NEWPRESS
Abdelmadjid Tebboune, ministre de l'Habitat

Le ministre de l’Habitat, Abdelmadjid Tebboune, a accusé ce mardi 16 mai le ministère des Finances et la banque CPA d’être à l’origine du retard dans le paiement des entreprises en charge de la réalisation des logements AADL et LPP. « 185 000 unités ont atteint un taux de réalisation de 60% mais ces projets sont affectés par le manque de financement du ministère des Finances et du CPA », dénonce le ministère de l’Habitat dans un communiqué publié à l’issue d’une réunion entre le ministre et ses cadres.

 

Selon nos informations, le ministre de l’Habitat reproche au CPA « son désengagement vis-à-vis des accords signés avec le ministère de l’Habitat » pour le financement des différentes formules de logement (AADL, LPP).

| LIRE AUSSIEXCLUSIF. Les chantiers de logement à l’arrêt : plus de 1,2 milliard USD de créances impayées auprès des entreprises étrangères

En charge du financement de l’AADL et du LPP, le CPA a « cessé de le faire depuis 5 mois prétextant des problèmes de liquidité », selon nos sources. Résultat : les créances impayées se sont accumulées pour atteindre le montant colossal de 130 milliards de dinars (1,2 milliard de dollars). « Au début, les entreprises avaient accepté de poursuivre la réalisation des logements en attendant le règlement du problème de paiement. Mais le retard a trop duré », explique une source proche du dossier.

Le département de Tebboune reproche également au CPA et au ministère des Finances « l’absence d’une volonté de régler le problème des créances impayées ». “Négocier avec le ministère des Finances est bien plus compliqué que les discussions avec le FMI“, ironise notre source.

Selon nos sources, la Cnep a accordé un prêt de 100 milliards de DA au CPA. “Près de 95% de l’argent a été utilisé pour financer des projets industriels des patrons du FCE. Le reste a été consacré au financement du logement, ce qui est très peu“, précise notre source.

| LIRE AUSSICréances impayées dans le BTP : l’aveu d’impuissance de Sellal

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (3)

    • Mcdonald

      Mcdonald

      C’est très facile de faire porter le chapeau à un autre secteur et de l’accusée du grand malaise qui frappe ce secteur malade, pourquoi ne pas parler de la mauvaise gestion des responsables du secteur de l’habitat à titre d’exemple le directeur général de la nouvelle ville de Bouinan responsable de la réalisation de plusieurs milliers de logements ADL ET LPP consacre sont temps à harceler et à sanctionner et même jusqu’à licencier les travailleurs de cette EPIC en abusant follement de son pouvoir au détriment de la réalisation de ces projets d’une importance capitale et leur impacte sur la vie du citoyen.

    • mistersrou

      mistersrou

      Continuez à financer les projets dans votre seule région, occupez-vous d’Oran au détriment de tout un pays, quand des dizaines de milliers de souscripteurs AADL 2001/2002 – 2013 au Sud et à l’Est ont payé depuis 45 mois sans qu’aucun projet ne leur soit alloué, essayez maintenant de chercher d’autres excuses à votre régionalisme flagrant et prémédité depuis 1999, polariser 75% des richesses d’un pays au profit d’une seule région est un crime contre l’humanité.

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close