search-form-close

Des partis maghrébins, dont le RCD, annoncent la création d’une nouvelle instance

Le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) s’est entendu avec des partis en provenance de Tunisie, du Maroc et de Libye pour « donner à leurs relations un prolongement et un suivi plus soutenus dans des termes et des formes qu’elles se proposent de préciser dans les meilleurs délais », a annoncé le parti ce dimanche.

L’initiative rassemblera le RCD aux côtés du Parti authenticité et modernité (PAM, parti marocain), du parti tunisien Al Joumhouri ainsi que du Parti national libyen (PNL). « Cette initiative est à la fois dictée par des exigences historiques et des considérations politiques dont les implications géopolitiques sont de plus en plus pressantes », explique une déclaration commune aux quatre partis.

Les partis considèrent également qu’il y a urgence de donner « un cadre crédible, opérationnel et adapté à la situation des quatre pays d’Afrique du Nord afin de dépasser les fragmentations de leurs potentiels politiques et économiques qui figent le sous-continent nord-africain dans l’immobilisme et les menaces de régression, voire de déstabilisation ».

« Notre appel qui engage les signataires invite également l’ensemble des forces progressistes de nos pays à s’associer à nos débats pour arriver dans les plus brefs délais à créer un climat politique de fraternelle confiance qui implique activement nos concitoyens dans une opportunité capitale qui conditionne nos souverainetés, préalables à nos développements que les gouvernements concernés n’ont pas pu honorer », indique la déclaration des quatre partis.

Les signataires projettent enfin « de se doter d’une instance de débat et de propositions » et de se retrouver chaque année dans un des pays concernés « afin d’évaluer l’écho et l’avancement effectif de leur initiative ».

close