search-form-close
Revivez les principaux événements de ce lundi 25 mars

Revivez les principaux événements de ce lundi 25 mars

22h50. Fin de ce direct.
22h21. Les journalistes de l’ENTV dénoncent la censure et réclament la liberté totale dans le traitement de l’actualité.

21h45. Changement à la tête de l’ENTV : Lotfi Cheriet, un fidèle du cercle présidentiel (Lire)

19h59. Selon des sources concordantes, le Premier ministre Nouredine Bedoui aurait instruit les départements ministériels de sursoir à toute proposition de nomination ou de cessation de fonction dans une fonction ou emploi supérieurs intervenus après la date du 11 mars 2019, ainsi que l’annulation d’installations des cadres effectuées après cette date. (Lire)

18h49. Le Conseil supérieur de la magistrature dément les informations faisant état de la mise à l’écart de 86 magistrats qui ont participé au mouvement populaire.

16h50. Le MSP propose un plan de sortie de crise en 7 points qui prévoit une période de transition de six mois, le départ de Bouteflika et, la désignation d’un chef d’Etat consensuel. (Lire)

16h34. Le DG de l’ENTV Tewfik Khelladi limogé. (Lire)

16h24. TSA DIRECT avec Abdelwakil Blamm, journaliste, militant politique. (Suivre)

15h54. Mascara : les fonctionnaires de plusieurs administrations publiques ont observé, aujourd’hui, une grève suite à l’appel du syndicat national autonome des personnels de l’administration publique (SNAPAP) pour réclamer « un changement du système politique et le départ immédiat de Abdelaziz Bouteflika ».

15h53. Béchar : les personnels des administrations publiques dont les services communaux, et les directions agricoles et de l’urbanisme ont manifesté, ce matin, dans la rue. « Algérie libre et démocratique », « Pas de prolongement du 4e mandat de Bouteflika », ont notamment scandé les manifestants.

15h30. Sonatrach démet toute livraison gratuite de gaz à la France.

15h15. Mouloud Hamrouche a répondu ce lundi à la proposition d’Amar Saâdani de le désigner comme le candidat du FLN pour la succession du président Bouteflika : « Je souhaite porter à la connaissance de l’opinion publique, aux animateurs de ces réseaux sociaux et aux rédactions de ces sites d’information que je ne suis nullement candidat ». (Lire)

14h54. Louisa Hanoune sur les dernières propositions qui ont émané de l’opposition, notamment en ce qui concerne les personnalités proposées par les uns et les autres pour diriger la période de transition. Elle a notamment exprimé son rejet de l’idée de confier la présidence de la conférence nationale à l’ancien président Liamine Zeroual. « Notre position est non. Il est malade » a-t-elle dit à son sujet. (Lire)

14h48. Les magistrats de la Cour des comptes manifestent en soutien au mouvement populaire.

14h45. L’Algérie « n’a jamais exporté gratuitement du gaz ou autres produits liquides » des hydrocarbures à ses clients, a affirmé lundi le vice-président des activités de commercialisation de Sonatrach, M. Ahmed El-Hachemi Mazighi. (Lire)

14h37. Nouvelle journée de mobilisation des travailleurs de l’ENTV.

14h33. Me Silini, bâtonnier d’Alger : « La Banque d’Algérie peut bloquer les transferts suspects » (Lire)

13h58. Tiaret : à l’appel du syndicat national autonome du personnel de l’administration publique (SNAPAP), des centaines de fonctionnaires de plusieurs secteurs dont les collectivités locales, la santé, les travaux publics et la culture ont manifesté, ce matin, dans la rue pour réclamer un changement du système politique.

>> Lire sur TSA : Sortie de Amar Saâdani : la guerre des clans fait toujours rage

13h33. Saïd Sadi accuse les anciens du DRS de préparer « une OPA » sur le mouvement populaire (Lire)

13h29. Lakhdar Brahimi a apporté des clarifications au sujet de son rôle dans la préparation de la conférence nationale proposée par le président Bouteflika pour sortir le pays de la crise. (Lire)

>> Lire sur TSA : « Par la satire, les Algériens démontrent une analyse très aiguë de la scène politique »

11h55. Concert de klaxons à Place Audin (Alger).

11h24. Lakhdar Benkhalaf député Adala, hier sur Echorouk TV : « Abdelkader Bensalah ne peut pas prendre l’intérim du président à cause de sa nationalité d’origine ».

11h13. TSA DIRECT avec Chemseddine Chitour, universitaire

11h07. Rassemblement des architectes à Alger.

10h45. Marche des agriculteurs et personnel du secteur agricole pour le départ de Alioui et du système en général à Bouira.

– TSA Direct reçoit Chemseddine Chitour, universitaire. Un entretien à suivre en direct dans quelques minutes sur notre page Facebook et sur le site www.tsa-algerie.com

10h31. Tizi Ouzou : les travailleurs affiliés à l’UGTA marchent pour le départ du système et de Sidi Saïd.

10h27. Me Ait Larbi demande au procureur général d’Alger d’engager des poursuites contre les corrompus. (Lire)

10h26. Alger : rassemblements des syndicalistes des communes devant la Grande Poste.

09h41. Constantine :  marche des employés et des étudiants de la formation professionnelle.

[ Photo : TSA ]


>> Lire sur TSA : Les quatre messages à retenir de l’entretien avec Amar Saadani

08h59.  Azouz Begag, dans une tribune publiée dans Le Monde : « Les jeunes Algériens ne réclament plus de visas pour la France ».

08h55. Sit-in des professionnels de la télévision ce lundi devant le siège de l’EPTV (ex-ENTV) à 13h30.


La journée de ce lundi 25 mars s’annonce chargée sur le plan politique. La réunion, prévue dans l’après-midi, de l’instance dirigeante du FLN, s’annonce houleuse.

Hier, Hocine Khaldoun, porte-parole du FLN, a jugé « inutile » la conférence nationale proposée par Bouteflika et il s’est prononcé contre une prolongation du 4e mandat de Bouteflika. Une déclaration interprétée comme un lâchage du président de son parti. Mais Moad Bouchareb a rapidement réagi en réitérant le soutien du FLN à la feuille de route du chef de l’Etat. (Lire)

Hocine Khaldoun a corrigé en affirmant exprimer un avis personnel. Mais il a mis en garde la direction du parti qui se réunit aujourd’hui : « S’ils arrivent à me convaincre, je marcherai dans leur vision de sortie de crise. Si j’arrive à les convaincre, c’est aussi une option, mais s’ils n’arrivent pas à me convaincre à ce moment-là, je prendrais mes responsabilités ». Autrement dit, il menace de quitter le FLN. (Lire)

Dans ce contexte de tensions, Amar Saadani, ex-secrétaire général du FLN, est sorti dans son silence. Dans un entretien à TSA, il charge « l’Etat profond » et son principal « représentant » Ahmed Ouyahia. Il n’épargne pas la direction actuelle du FLN. « Le FLN est dirigé par un groupe de hors la loi, désigné par l’État profond », affirme-t-il. « Tout est illégal actuellement au FLN », ajoute-t-il. (Lire)

  • Les derniers articles

close