search-form-close
  • Brent: $63,72-0,50%
  • Taux de change: 1 € = 135,93 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

En meeting à Oran, Ouyahia compare les opposants aux ours polaires, répond à Ould Abbes

Ahmed Ouyahia s’est rendu, ce samedi 11 novembre, à Oran où il a animé son dernier meeting à l’ouest du pays. Au Centre de conventions d’Oran, le secrétaire général du RND a d’abord voulu rassurer sur la situation du pays en annonçant quelques bonnes nouvelles avant de faire une nouvelle fois l’éloge des décisions prises par le président Abdelaziz Bouteflika durant ces dix-huit dernières années.

« Je voudrais d’abord vous dire que l’Algérie va bien. On vit dans la paix et la réconciliation (…). Depuis dix-huit ans, votre frère Abdelaziz Bouteflika dirige le pays. Dix-huit ans de construction. Avant, il n’y avait pas d’autoroutes. En 1998, vous buviez de l’eau saumâtre. Aujourd’hui, Tellilet et Arzew ont été construits.

Deux autres universités ont vu le jour. Vous buvez de l’eau (douce) grâce au dessalement », a-t-il détaillé.

En présence des candidats, des élus et des sympathisants du parti, Ahmed Ouyahia a également annoncé la signature du projet de l’usine d’assemblage de Peugeot demain dimanche. « Après Renault, félicitations pour vous, le projet de Peugeot qui sera signé demain inchallah », a-t-il lancé.

Le patron du RND a ensuite évoqué la crise économique due à la chute du prix du pétrole et le gel des projets de construction d’écoles et d’établissements de santé. Là encore, Ahmed Ouyahia a salué la « sagesse » du président Bouteflika qui a pris, selon lui, les décisions qui ont permis à l’Algérie de résister. Parmi elles, il a cité la mise en place du Fonds de régulation des recettes (FRR), le paiement anticipé de la dette extérieure et la constitution de réserves de change.

« Vous n’avez pas fait faillite et vous avez payé la dette », a-t-il dit, avant de s’en prendre à l’opposition en parlant de « commerçants de la politique ». « Au pôle nord, il y a un animal, l’ours, qui dort toute l’année et qui se réveille au printemps. En Algérie, nous avons des ourses de la politique qui dorment toute l’année et qui se réveille lors des élections », a-t-il déclaré. Avant d’ajouter avec ironie : « ces derniers demandent, avec colère, où sont passés les 1000 milliards de dollars. Chacun de vous peut leur répondre ».

Le secrétaire général du RND a accusé ces « commerçants de la politique » d’avoir noirci « l’image de l’Algérie à l’intérieur et à l’extérieur » avant de lancer une pique au PT en ce qui concerne sa position sur le financement interne non-conventionnel. « Le Parti des travailleurs est d’accord avec le FMI. Ce sont des trotskistes, ils détestent le fond et l’impérialisme. Mais sur cette question (financement non-conventionnel), ils étaient d’accord avec lui puisque le FMI a dit que ce n’était pas le bon choix ».

Ahmed Ouyahia a également voulu rassurer sur les mesures prises dans le cadre du projet de loi de finances 2018 qui sera présenté demain dimanche devant l’Assemblée populaire nationale (APN). « Il n’y a pas d’augmentations à part une petite hausse des prix de l’essence et du mazout. Il n’y a pas d’augmentation d’amende (…) », a-t-il assuré, avant d’attaquer encore une fois l’opposition.

« Ces commerçants de la politiques qui n’ont ni programmes, ni vision vont venir dans les salles. Quand ils viendront, accueillez-les, écoutez-les et quand ils terminent, dites-leur : fakou ! (on est au courant) », demande-t-il.

Enfin, le patron du RND félicite les Algériens du déblocage des projets publics en profitant de l’occasion pour répondre indirectement à Djamel Ould Abbès. « Quand on vient annoncer de bonnes nouvelles, on ne fait pas dans le monopole. Nous, on ne dit pas que c’est notre président à nous parce que c’est le président de tout le monde. On ne dit pas que c’est notre programme à nous. C’est notre Etat et on participe tous (à sa construction) », a-t-il lancé.

close
close