search-form-close
Files d’attente devant les bureaux de poste : le gouvernement prend cinq mesures

Files d’attente devant les bureaux de poste : le gouvernement prend cinq mesures

Cinq mesures ont été prises ce mardi au cours d’une réunion présidée par le premier ministre Abdelaziz Djerad pour faire face au problème des files d’attente devant les bureaux d’Algérie Poste et le manque de liquidités.

Dans un communiqué publié à l’issue de cette réunion, le Premier ministère affirme que « la situation actuelle ne se pose pas en termes de disponibilité de liquidités ». Pour lui, c’est le résultat d’un ralentissement de l’économie, provoqué par la crise du Covid-19, qui a impacté « la circulation et le recyclage des liquidités. »

Il a pointé aussi « l’indisponibilité d’une partie des personnels féminins ayant la garde d’enfants et également des personnels victimes de contamination au Covid-19. »

En réponse, le Premier ministère annonce cinq mesures. La première est d’étaler « pendant tout le mois calendaire, le versement des salaires, des retraites et des aides sociales de l’Etat et d’adapter les horaires de travail des bureaux de postes en fonction de la demande exprimée ». La deuxième est d’élargir l’accès aux guichets automatiques des banques en « mettant en œuvre rapidement l’interopérabilité des systèmes monétiques d’Algérie Poste et celui des banques ».

Le gouvernement juge nécessaire d’impliquer les walis pour « superviser et accompagner par des escortes les mouvements de fonds entre les agences excédentaires et les agences en déficit de liquidité ».

Il plaide pour « l’accélération du processus permettant aux banques et établissements financiers de verser leurs excédents de trésorerie dans les bureaux de postes ».

Enfin, il espère que des bénévoles de la société civile s’impliquent dans l’organisation des files d’attente devant les bureaux de poste afin de faire respecter les mesures anti-Covid notamment la distanciation physique et le port du masque.

  • Les derniers articles