search-form-close
  • Brent: $45,84+0,46%
  • Taux de change: 1 € = 121,31 DZD (Officiel), 190 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

La première femme juge musulmane retrouvée morte dans une rivière à New York

Sheila Abdu-Salaam, juge à la Cour d’appel de l’État de New York et première femme noire musulmane à occuper ce poste, a été retrouvée morte ce mercredi dans la rivière Hudson, dans la ville de New York, rapportent ce jeudi plusieurs médias américains. Elle était âgée de 65 ans.

Une enquête a été ouverte par la police new-yorkaise afin d’éclaircir les circonstances de sa mort. Il n’a pour le moment pas encore été établi combien de temps la juge était portée disparue, alors qu’elle habitait à Harlem non loin du lieu où elle a été retrouvée. La police a cependant indiqué qu’aucun signe de traumatisme n’a été retrouvé sur son corps, et qu’elle a été retrouvée entièrement habillée. Une autopsie permettra de déterminer la cause de son décès.

La juge Abdu-Salaam servait depuis 2013 parmi les sept juges du la Cour d’appel de l’État de New York. Elle a servi  auparavant pendant quinze ans en tant que juge à la Cour suprême de l’État new-yorkais à Manhattan. En prenant cette fonction en 1994, Sheila Abdu-Salaam était devenue la première femme juge musulmane aux États-Unis.

Selon le New York Times, Abdu-Salaam était connue pour ses positions libérales, se rangeant régulièrement du côté des parties vulnérables – telles que les pauvres, les immigrés et les personnes souffrant de maladie mentale- opposées à des intérêts plus puissants et plus établis. Elle avait également tendance à se prononcer en faveur des parties lésées qui présentaient des plaintes pour mauvaise gestion, fraude ou rupture de contrat contre de riches entreprises.

Le gouverneur de l’État de New York, Andrew Cuomo, a déclaré ce mercredi que la juge était une pionnière avec une « boussole morale inébranlable », précisant que « la juge Sheila Abdus-Salaam était une juriste pionnière dont la vie dans le service public était à la recherche d’un New York plus équitable et plus juste pour tous ».

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis

  • À la une

    18Hommes d'affaires, privatisation, migrants : Tebboune affiche ses différences avec Sellal et Ouyahia

    Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé, dans la nuit du vendredi à samedi, la…

    Abdelmadjid Tebboune a réaffirmé, dans la nuit du vendredi à samedi, la volonté du gouvernement de séparer l’argent et l’État sans s’étaler sur la question malgré l’insistance des journalistes.

    « Tout le monde a compris la séparation entre l’argent et l’État. Chacun appréhende la question selon sa compréhension », a indiqué le Premier ministre lors d’un point de presse tenu à l’issue de l’adoption du plan d’action du gouvernement par l’Assemblée populaire nationale (APN).

    | LIRE AUSSI : Présentation…

  • L'Actualité en temps réel

  • International