L’Algérie acquiert une quantité de blé moins importante que d’habitude — TSA
search-form-close
L’Algérie acquiert une quantité de blé moins importante que d’habitude

L’Algérie acquiert une quantité de blé moins importante que d’habitude

L’Algérie a effectué l’acquisition de 50.000 tonnes de blé à moudre pour une livraison prévue durant le mois de décembre, rapporte l’agence Reuters ce lundi qui cite des traders européens du marché du blé.

L’appel d’offres est considéré comme « considérablement plus faible » que les quantités habituellement acquises par l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), précise la même source.

L’origine du blé est optionnelle. La livraison est attendue en deux périodes : entre le 1er et le 15 décembre et entre le 16 et le 31 décembre. Si le blé devait provenir d’Afrique du Sud, la livraison serait attendue entre le 1er et 15 novembre et entre le 16 et 30 novembre, précise-t-on.

L’OAIC avait lancé en septembre dernier un appel d’offres sur le marché international des céréales pour l’acquisition de 600.000 tonnes de blé pour une livraison en novembre. L’Algérie aurait notamment provoqué l’inquiétude des exportateurs de blé en sautant les importations durant le mois d’octobre.

Le ministre de l’Agriculture, Chérif Omari, avait en effet estimé en septembre dernier que le marché algérien est suffisamment approvisionné en orge et en blé dur pour se passer de leur importation. Pour la saison agricole de 2018/2019, Chérif Omari avait déclaré prévoir une production céréalière « historique jamais enregistrée depuis l’indépendance », les quantités de céréales récoltées à ce jour avoisinant les 27 millions de quintaux.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close