search-form-close
Le RCD condamne les violences policières enregistrées à Béjaïa

Le RCD condamne les violences policières enregistrées à Béjaïa

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) a condamné ce mercredi « énergiquement » les « actes de violences » enregistrés dans la wilaya de Béjaïa durant la semaine précédant les élections présidentielles du 12 ainsi que le jour même du scrutin.

« Durant la semaine précédant le viol électoral du 12 décembre et dans la journée même, de nombreux blessés ont été enregistrés sur le territoire de la wilaya de Bejaia. Certains portent de graves blessures et séquelles dont un a perdu un œil et d’autres sévèrement torturés par des éléments de la sécurité selon les déclarations de certaines victimes. Dans la localité de Tichy, de nombreux citoyens ont fait part de l’usage d’armes de guerre pour terroriser des citoyens », affirme le RCD dans un communiqué.

« La violence des services de sécurité a ciblé des jeunes exprimant pacifiquement leur rejet de la mascarade électorale qui a imposé une potiche au seul service du pouvoir de fait. Ces faits renseignent sur une logique de terreur dans le seul but d’imposer par la force la reconduction des résidus de la bande pour le maintien du régime et de ses symboles », estime le parti, qui condamne « énergiquement ces actes de violence et réitère son soutien aux victimes et à leurs familles dans ces moments difficiles ».

Le RCD appelle par ailleurs la population à « poursuivre le combat pacifiquement et à demeurer vigilante pour déjouer les manœuvres de contre-révolution échafaudées dans les laboratoires du régime ».

  • Les derniers articles