search-form-close

Les promoteurs Ansej, Cnac et Angem dans la rue ce jeudi à Tizi Ouzou

L’association nationale de soutien aux PME prévoit une marche, jeudi 27 septembre, à Tizi-Ouzou, pour réclamer une amnistie totale aux bénéficiaires de projets, dont les entreprises ont fait faillite.

Selon le président de l’association, Yacine Kellal, cette marche regroupera des bénéficiaires des trois crédits : Ansej, Cnac et Angem. Près de 20.000 personnes, selon lui, marcheront depuis l’université de Mouloud Mammeri jusqu’au siège de la wilaya de Tizi Ouzou.

« Plus d’un million de micros-entreprises ont souffert de gros problèmes qui les ont empêchées de poursuivre leurs activités sur le marché », a-t-il indiqué. « Ils demandent l’effacement de leurs dettes. Ils ne peuvent plus rembourser leurs crédits », a-t-il ajouté.

Ces faillites sont souvent justifiées par un « mauvais climat » des affaires et la non-égalité des chances. Mais le gouvernement refuse d’effacer leurs dettes. D’ailleurs, le ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Mourad Zemali, persiste et signe : « Le gouvernement n’a pas l’intention d’effacer les dettes, mais il y a des mesures de rééchelonnement ».

« Effacer les dettes des bénéficiaires de l’Ansej qui ont échoué dans leurs projets est contradictoire au principe de création des micros-entreprises, la création des richesses et de l’emploi », a-t-il expliqué.

close