search-form-close
  • Brent: $49,03+0,62%
  • Taux de change: 1 € = 126,62 DZD (Officiel), 192.50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Les Tunisiens draguent Seat

La Tunisie fait les yeux doux à Seat. Le constructeur espagnol cherche à implanter une base logistique en Afrique du Nord pour renforcer sa position dans la région et les Tunisiens l’ont approché pour le convaincre de choisir leur pays. Mais les Espagnols ont décliné l’offre par crainte de perdre leur place sur le marché algérien ou le constructeur allemand vient de lancer une usine d’assemblage à Relizane. La Seat Ibiza fait partie des modèles qui seront assemblés dans cette usine dont l’inauguration officielle est prévue le 27 juillet.

La Tunisie est certes l’un des plus importants fabricants de pièces de rechange pour les véhicules en Afrique, ce qui représente un atout, mais son marché reste faible par rapport à l’Algérie et au Maroc. En 2016, la Tunisie a importé plus de 60.000 véhicules neufs contre 163.000 au Maroc et 98.000 unités en Algérie.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (6)

    • MarwanC

      MarwanC

      L ‘article est sur la Tunisie et bizarrement tu vois un troll marocain un qui débarque pour nous parlé du royaume enchanté avec le taux de pauvreté le plus haut de la région…

    • hulagu

      hulagu

      le marché auto marocain est le 2eme marché le plus important en afrique après l’afrique du sud.

      • Bellerephon

        Bellerephon

        et le premier marché de pédophilie en afrique !

      • Butters

        Butters

        La bonne blague, le marché algérien est deuxième, le marché marocain ne rivalise même pas avec le marché égyptien et Nigerian.

      • zinoudz

        zinoudz

        et la chatte de ta mére est la plus travailleuse en afrique

  • À la une

    17Quand la campagne contre des hommes d'affaires met à mal la cohésion au pouvoir 
    Il y a 5 heures

    Le président Abdelaziz Bouteflika a instruit son premier ministre Abdelmadjid Tebboune de…

    Le président Abdelaziz Bouteflika a instruit son premier ministre Abdelmadjid Tebboune de sévir contre « les hommes d’affaires qui ne respectent pas les règles et ceux qui transfèrent de l’argent d’une manière illicite à l’étranger ». Parmi les hommes d’affaires visés figure Ali Haddad. Son groupe ETRHB Haddad a notamment reçu plusieurs mises en demeure de la part d’organismes publics concernant des projets en souffrance.

    Le nom de Haddad a été associé au président de la…

  • L'Actualité en temps réel

  • International