search-form-close
  • Brent: $49,03+0,62%
  • Taux de change: 1 € = 126,62 DZD (Officiel), 192.50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Les visites de chefs d’États étrangers, véritable baromètre de la santé du président Bouteflika

NEWPRESS

La visite officielle prévue par le président de la France Emmanuel Macron en Algérie n’a toujours pas été programmée. Malgré les annonces des deux côtés, aucun processus de préparation n’a été entamé. Des sources des deux pays évoquent vaguement une visite qui pourrait intervenir « à la fin de l’année », sans plus de précisions.

Alors que les précédents présidents français réservaient traditionnellement leur première visite à l’Algérie, le président Macron a d’ores et déjà effectué une visite au Maroc en juin dernier.

Une visite en Tunisie est également au programme du président français avant la fin de l’année en cours, a annoncé le chef du gouvernement Youssef Chahed lors de son discours à l’ambassade de France à l’occasion de la célébration du 14-Juillet, selon les médias tunisiens. La visite en Tunisie pourrait donc avoir lieu avant celle en Algérie.

L’absence de programmation de la visite d’Emmanuel Macron en Algérie réside une nouvelle fois dans la santé précaire du président Bouteflika. En février dernier, la visite de la chancelière allemande Angela Merkel avait dû être annulée en raison d’une « bronchite aiguë » du chef de l’État algérien. Censée être reportée à une date ultérieure, aucune visite de la chancelière n’est pour le moment prévue.

En mars, le président iranien Hassan Rohani a également reporté sa visite prévue en Algérie, bien qu’il ait été précisé par les autorités algériennes que cela était « à la demande de la partie iranienne, pour des motifs purement iraniens ».

Depuis l’Accident vasculaire cérébral (AVC) dont a été victime le président Bouteflika en 2013 et sa santé très fragile subséquente, les visites de chefs d’États en Algérie jouent en quelque sorte le rôle de baromètre pour jauger de l’état physique du président algérien. En 2014, seuls neuf chefs d’États ont effectué une visite en Algérie. Parmi eux, on peut citer la visite du président égyptien Abdelfattah Al-Sissi en juin 2014.

De plus, cinq des neuf visites des chefs d’États ont été effectuées durant les 45 derniers jours de l’année, avec notamment la visite du président de la Turquie Recep Tayyip Erdogan les 19 et 20 novembre 2014, celle du président du conseil italien Matteo Renzi le 2 décembre ou encore la visite du président de l’État de Palestine Mahmoud Abbas le 22 décembre.

L’amélioration de l’état de santé du président Bouteflika a, semble-t-il, perduré également dans le courant de l’année 2015, puisque pas moins de 17 visites de chefs d’État ont été effectuées en Algérie durant l’année en question. À noter que 14 des 17 visites ont été effectuées par des chefs d’États du continent africain, dont deux visites du président malien Ibrahim Boubacar Keïta en mars et août 2015, mais aussi la visite des présidents du Sénégal, du Zimbabwe, du Bénin ou encore du Niger ou d’Afrique du Sud.

Trois chefs d’États non africains ont en parallèle rendu visite au président Bouteflika en 2015. Il s’agit du président du Venezuela Nicolas Maduro en janvier, du président cubain Raul Castro en mai et du président français François Hollande en juin, avec le fameux épisode où ce dernier saluait « l’alacrité » du président algérien.

La santé du président Bouteflika semble cependant s’être dégradée durant l’année 2016. Nonobstant la terrible photo du président Bouteflika tweetée en avril 2016 par le Premier ministre français Manuel Valls, qui n’était pas chef d’État, les visites de chefs d’États se sont limitées au nombre de 7 sur l’ensemble de l’année dernière.

Deux de ces visites ont d’ailleurs été effectuées par le président du Conseil présidentiel de Libye Faiz Serradj, en janvier et en octobre, et une visite « de fraternité » a été effectuée par le président de la Tunisie Béji Caid Essebsi en décembre 2016. Le président Bouteflika a par ailleurs reçu en 2016 la visite de deux présidents européens, à savoir la présidente de Malte, Marie Louise Coleiro Preca, en janvier et le président de la Serbie, Tomislav Nikolic, en mai.

Pour l’année 2017, une seule visite a pour l’instant été effectuée par un chef d’État. Le président de la République du Congo, Denis Sassou N’Guesso, a en effet effectué une visite d’État de quatre jours en Algérie, durant laquelle il s’est entretenu avec le président Bouteflika le 28 mars dernier.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (43)

    • Genseric

      Genseric

      Merckel a décidé de ne pas rencontrer le président Bouteflika suite au lapin qu’il lui a posé . Macron s’il attend jusqu’à la fin de l’année , sa craint qu’il ne le rencontrasse jamais .

    • EAEAEO

      EAEAEO

      Maroc dictature
      Silya Ziani a 23 ans, elle est donc très jeune et bien évidemment, elle ne s’attendait absolument pas à être emprisonnée et encore moins sous des charges d’inculpation extrêmement lourdes d’atteinte à la sureté de l’Etat.
      Libéré ZEFZAFI
      Libéré SILYA
      VIVE LA REPUBLIQUE DU RIF
      NOUS MAGHREBIN AMAZIGH SOMMES LES HÉRITIERS D’ABDELKIM EL KHATABI
      m6 enturbanné et ta clique retourne chez tes frère du golf
      Pourquoi envoie tu nos frères nos père s se battre au Yémen défendre les tiens

    • EAEAEO

      EAEAEO

      L’maroc a son MAC pour la defendre
      Le Maroc est une «maîtresse avec laquelle on dort toutes les nuits, dont on n’est pas particulièrement amoureux mais qu’on doit défendre», aurait en effet affirmé en 2011 l’ambassadeur de France pour les Nations Unies

    • torchops

      torchops

      Bonsoir à vous tous. Mais qu’est-ce que je lis là ?! Le harki bouteflika alias boutesri9a qui est toujours accroché au siège tel qu’un vulgaire dictateur d’une république fantoche, n’ayant même plus les capacités de faire sa toilette seul, et se croit le messie alors que ce bourricot a été l’un des pires dictateurs algériens de cette 1ère république (1962-à nos jours) par sa totale incompétence en matière économique, et nous la payons et surtout paierons dans les prochaines années qui vont venir, un vulgaire schizophrène qui s’est pris pour le “zorro” algérien, maladif et se croit réellement qui est le “sauveur de l’humanité” alors qu’en fait, il ne constitue qu’un vulgaire voleur et escroc dont l’histoire ne gardera de lui qu’un énième dictateur imbu de sa petite personne, le rigolo de service qui se croit une lumière, doté d’un bilan économique effroyable ! A bientôt 2ème république du renouveau économique algérien. TAHYA EL-DJAZAÏR.

    • IamLaic

      IamLaic

      1- Que ceux qui s’en tiennent encore à la France politique ou les nostalgiques nous les connaissons très bien tels que Bouteflika qui aime le général de Gaulle, il avait dit lui-même dans une de ses interventions quelques jours après sa désignation à la tête du pays, l’Algérie… Il y a aussi ceux qui ont rejoins en 1958 les rangs de l’ALN…

    • IamLaic

      IamLaic

      2- Je vous conseille de lire le témoignage de la femme de Abane Ramdane… Ben bella était adjudant dans l’armée Française, Bencherif, Chadli et plein d’autres… Ils ont tous occupé des postes pseudo-politiques depuis le putsch de 1962… J’aimerais bien écrire ceci : La France a toujours peur des Kabyles! Aucun Kabyle n’était dans l’armée Française… Ah si le colonel Amirouche est encore en vie, ceux qui l’avaient mouchardé parce qu’ils avaient peur de son ombre n’auraient jamais occupé aucun poste à la tête de l’Algérie.

    • IamLaic

      IamLaic

      3- Amirouche Aït Hamouda, (en berbère, Σmiruc At Ḥemmuda) (né le 31 octobre 1926 à Tassaft Ouguemoun en Kabylie (région berbère du nord de l’Algérie), mort au combat au sud de Boussada en Algérie, le 28 mars 1959). Surnommé par les Français « le loup de l’Akfadou » et « Amirouche le terrible », colonel de l’Armée de libération nationale (ALN) et chef de la wilaya III pendant la guerre d’indépendance de l’Algérie.

    • kmail

      kmail

      vive l’Algérie entière avec ses kabyles, ses chaouis, ses targuis, ses mzab, ses targuis, ses arabes, ses musulmans, ses chrétiens, ses évangélistes, ses athées , francophones, arabophones, anglophones, sinophones,… je ne sais quoi encore, l’essentiel d’être Algérien comme il l’a déjà dit feu lwenas matoub que Dieu aie son âme , ilik kan thazairi

    • kmail

      kmail

      viendra viendra pas on s’en fou éperdument . oui c’est vrai que boutef est fatigué , en fin de parcourt et c’est la vie humaine qui est ainsi, d’autres sont déjà partis, et c’est le chemin que nous devrons tous emprunter et l’Algérie restera par la bénédiction de Dieu et des Femmes et Hommes qui l’ont défendu , la défendent et la défendront. nous entamons notre virage avec précaution pour une deuxième république avec la nouvelle génération d’après indépendance, et peut être la grande réconciliation de l’algérien avec lui même d’abord, avec son passé millénaire , son présent et entamer l’avenir avec sérénité , courage , clairvoyance , tolérance, et de protéger cette terre nourricière pour les futures générations et telle est la mission de chaque génération à venir.

      • hrire

        hrire

        La question qui se pose d’elle a t’on vraiment de tout ca?

      • Genseric

        Genseric

        Un vrai discours populiste d’un harki du pouvoir . Un larbin qui, lorsqu’on lui donne un nonos , commence à frétiller son derrière .

    • Kenly

      Kenly

      Je tiens à rassurer tout :
      • les opportunistes,
      • les anarchistes,
      • les magouilleurs,
      • les manipulateurs,
      • les « indépendantistes »,
      • les « séparatistes »,
      • les « sécessionnistes » …..
      Que le sort de l’Algérie ne se résume pas à l’état de santé du Président.
      Le moment venu, vous verrez surgir d’autres « fauves », qui seront « un mur en béton » à vos « rêves ».

      • liamines

        liamines

        A kenly ,
        Vous qui n ‘êtes pas – je suppose – dans la liste noire , alors vous vous contentez du statu quo qui doit vous bien servir .
        Est-il possible d’envisager les choses autrement que le chantage au chaos ? Nous ou le terrorisme , nous ou la guerre nous ou les ” fauves ”. ( ceux qui essayent de nous faire peur aujourd’hui sont paradoxalement ceux qui ont déserté le pays en guerre contre le terrorisme ) .
        L’Algérie vous survivra comme elle survécu à vos prédécesseurs ( ma idoum ghir essah ) et les algériens ont suffisamment de discernement pour distinguer celui qui a servi son pays de celui qui s’en est servi .

      • kadji

        kadji

        bien envoyé kenly, les hyènes assoiffés de sang algérien peuvent aller se rhabiller .

    • liamines

      liamines

      Article réduit action diplomatique d’un chef d’Etat à la réception – en audience – de se pairs .
      .1. Le Président algérien ne reçoit pas les lettres de créances des ambassadeurs étrangers qui viennent restent 4 ans et repartent sans avoir rencontré Bouteflika …pratique unique au monde .
      2.Notre Président ne voyage plus depuis 2015 …comment peut -il déterminer et mener une représentation de l ‘Etat à l ‘étranger ( UA , Onu, Ligue arabe ; Non Alignés , Conf islamique, G8 en Italie , G20 Allemagne…) sans parler des réunions de haut niveau sur Mali , Libye
      3. Son absence est le principal handicap et un freine l ‘effort d’adaptation aux exigences de la diplomatie moderne : réactivité et presence effective sur la scène internationale .

    • Verso

      Verso

      Macron viendra aux obsèques de Boutef 1er , c’est indiqué sur son agenda !
      La Mauritanie ferme ses frontières avec le voisin algérien, premier signe
      du G5 SAHEL , et personne ne s’offusque ou s’étonne !!
      Vous avez du caca dans les yeux, c’est pas possible autrement…c’est incroyable !!
      D’ici 2/3ans le pays sera à feu et sang…

      • Navigateur

        Navigateur

        Dit a ta Mére de commencer a préparé le Cousoucous a sidek Macron…tu sais qu il adore les vieilles marmittes…!!!!!!

    • hulagu

      hulagu

      vive le marocain mr abdelaziz bouteflika qui a su comment écraser les 40 millions d’algériens.

    • Tiaret

      Tiaret

      Les critique point fort des algériens travaille zéro la plupart sont des fils de harki la honte du pays en Europe pareille des bras casser le contraire de vos parents aucun repère venir faire le beau au pays sans rien connetre mieux la fermer

    • GUERRIER

      GUERRIER

      Grâce aux nouveaux moudjahidines a trois témoins et un sac rempli de Dinard notre nation va de mieux en mieux nous communiquons en télépathie avec notre président en emprisonne nos honnête citoyens et on réhabilite nos traites qui dit mieux.l’unique nation ou monde

    • liamines

      liamines

      Cet article donne le fausse sensation que le chef de l’Etat doit se contenter de recevoir ses pairs .
      1. Qui reçoit les ambassadeurs étrangers : personne et situation unique au monde.
      2. Qui représente lAlgérie aux sommets UA ,Ligue arabe, conf islamique , non alignés , G8 en italie , G20 en Allemagne ? Personne
      3 . Le président devient un handicap pour la diplomatie algérienne.
      Le reste c ‘est de la politique politicienne.

      • kadji

        kadji

        bahrettoufane ,tu t’est lavé la bouche 7 fois avant de parler de tlemcen petit pouilleux ignorant ?. Tlemcen est la tête de la vipère .

    • IamLaic

      IamLaic

      Pourquoi s’en tiennent tant à la visite de Emmanuel Macron en Algérie? Moi personnellement, je n’en ai rien à foutre qu’il vienne, qu’il ne vienne pas, qu’il fasse son voyage au Maroc, en Tunisie ou le fait d’Avoir invité hier Benyamin Netanyahu pour commémorer ensemble la rafle le Vel d’Hiv. À moins que la France demeure encore dans les cœurs de certains nostalgiques!!?

    • Navigateur

      Navigateur

      Lamalac Desbia voilà ca tourne encore au débat kabyle arabe ..vraiment des décérébrés..l ennemi n a qu’ a poussé la porte vous l avez déjà grandement ouverte..Après on se plains en tirant sur les autres peuples..si nous sommes la risée c est à cause de gens comme vous pas à cause du président

    • BIGMASTER

      BIGMASTER

      Que Dieu prête longue vie à Bouteflika car s’il mourra, c’est la stabilité du pays qui mourra avec lui qu’on le veuille ou pas. On est encore immature pour organiser des élections présidentielles de façon pacifique et organisée dans les trois mois qui suivent sa mort. Pour sa santé, on sait très bien qu’il vive dans une chambre médicalisée et qu’il y a deux professeurs de réanimation qui le suivent de près et qu’il est le seul président au monde qui ne fait pas de discours à son peuple … Pauvre Algérie

      • kamelCAN

        kamelCAN

        Longue vie a Bouteflika courte vie a l’algerie

        Le choix se pose pour vous ?

    • Desalba

      Desalba

      Des néo colonisés qui se disputent les faveurs de leur ancien colonisateur, qui lui-même est colonisé par ses maîtres banquiers du levant, c’est absurde et triste à la fois.

    • IamLaic

      IamLaic

      Nous devons aussi abolir l’idée que nous sommes arabes!! Nous sommes africains de l’Afrique du nord et identitairement Amazighs!!

      • Desalba

        Desalba

        Abolir les idées c’est grave, dire que nous sommes majoritairement Amazigh, c’est la vérité génétique, mais nous sommes aussi à la fois Amazighophones, Arabophones, et Francophones, et croyez moi que c’est une richesse.

    • IamLaic

      IamLaic

      Bouteflika malade a terni l’image de l’Algérie! Nous sommes devenus la risée du monde… Il y a une déconsidération marquante des pays démocratiques à l’égard de notre pays… Doit-on laisser poursuivre cette déconsidération ou alors laisser le pays poursuivre sa descente d’enfer!!? Ce dont a besoin le pays, l’Algérie, un changement radical en commençant par refaire une nouvelle constitution, organisation d’une élection présidentielle qui doit être élu vraiment par le peuple, sénat, assemblée, les régions, les départements, les communes doivent passer par des élections, les corps de la gendarmerie, de l’Armée, de la police pareils, le peuple doit être rééduqué, la religion doit être séparée de la politique….

    • Navigateur

      Navigateur

      silmi sale fiotte Marocaine personne ne nie que le president est malade ..d ailleurs il n y a que les merdes qui moquent une personne malade (esperons que finiras avec des couches toi)..parle nous plutot de ton MALIK plus jeune et montre nous ces bulettins de santé et toutes la salétés qu il trainent. dune clinique de desintox a une autre.

      • Bilalbilal

        Bilalbilal

        Tu devrais te révolter, le nif est mort ? Se faire diriger par une momie, jamais vu dans un pays démocratique lol, République Algerienne démocratique et populaire, quelle escroquerie depuis 1962. Les colonisateurs ont été remplacer par leur supplétifs

    • Tiaret

      Tiaret

      Le peuple accepte la coruption pourquoi critiquée les administration les mairie ex il faut être clair y’a pas que les politique le pays vous l’avez couler

    • Navigateur

      Navigateur

      Guerrier ce peuple attend ouyahia qui a liquidé des milliers d tep mis les gens a la porte par centaines de milliers..ils seront contents

    • GUERRIER

      GUERRIER

      Les affairistes corrompus algériens attendent avec impatience la visite de leur président Macron

    • Navigateur

      Navigateur

      Le sport national maintenant c est de taper sur cet homme malade..personne de censé avec un brin d humanité ne dénigre la maladie .ressort de dieu et qui nous touche tous..politicards a deux sous,affairistes,khobzistes,imporateurs et pseudo industriels vereux ont scandé OUHDAAA apres OUHADDD dans des SHOWS organisé et des foules en trans….méme le FOOT ET le mondial n apas échappé tout le monde a trouvé son compte..ANSEJ..AADL,,SOCIAL tout le monde a trouvé son compte …TAPEZ sur les AMbulances continuez

      • Hommadwiri

        Hommadwiri

        Il s’agit pas de dénigrer un malade , tous les humains peuvent tomber malade.
        Un pays comme l’Algérie a besoin d’un président jeune ,dynamique et dévoué.L’accumulation des problèmes et tous les maux sociaux qui rongent le pays ont pour cause l’absence d’un chef omniprésent .Il faut être raisonnable et réaliste , un Président impotent et de surcroît aphasique est dans l’impossibilité absolue de gouverner un pays de 43 millions d’habitants . les instigateurs de la révision de la constitution qui limite a deux mandats sont responsable devant Dieu et le peuple.A croire que l’Algérie manque de compétence pour assurer la relève.Le Président actuel a reconnu solennellement qu’il n’est plus l’homme de la situation en invoquant le motif ” tab ajnanou” .

    • Bilalbilal

      Bilalbilal

      Le seul pays au monde a avoir un président impotent, peut être Cuba, il y avait aussi son frère, bizarre ces pays socialistes

      • EAEAEO

        EAEAEO

        Bilabilad voilà la véritable orthographe de ton pseudo

  • À la une

    17Quand la campagne contre des hommes d'affaires met à mal la cohésion au pouvoir 
    Il y a 5 heures

    Le président Abdelaziz Bouteflika a instruit son premier ministre Abdelmadjid Tebboune de…

    Le président Abdelaziz Bouteflika a instruit son premier ministre Abdelmadjid Tebboune de sévir contre « les hommes d’affaires qui ne respectent pas les règles et ceux qui transfèrent de l’argent d’une manière illicite à l’étranger ». Parmi les hommes d’affaires visés figure Ali Haddad. Son groupe ETRHB Haddad a notamment reçu plusieurs mises en demeure de la part d’organismes publics concernant des projets en souffrance.

    Le nom de Haddad a été associé au président de la…

  • L'Actualité en temps réel

  • International