search-form-close
Mondial-2018 : le geste étrange de Ronaldo face à l’Espagne

Mondial-2018 : le geste étrange de Ronaldo face à l’Espagne

Il a le feu dans les jambes. La méga-star portugaise du Real Madrid Cristiano Ronaldo aura survolé le derby ibérique disputé vendredi soir à Sotchi face à l’Espagne (3-3) en signant d’emblée un triplé, pour les débuts du Portugal à la Coupe du monde 2018 en Russie.

Une prestation de premier ordre, largement saluée par la presse de la planète football. Le joueur du Real Madrid est d’ailleurs devenu le joueur le plus âgé (33 ans et 4 mois) à inscrire un triplé au Mondial. En dehors de la performance stratosphérique de CR7 face aux Espagnols, il s’est distingué par un geste pour le moins étrange, juste après l’ouverture du score sur penalty.

Cristiano Ronaldo s’est frotté en effet le menton en faisant la moue. Un geste qui n’est pas passé inaperçu pour les mordus du football qui s’interrogent sur son interprétation.

Que voulait dire ce geste ?. Quoi qu’il en soit, les médias et les internautes y ont déjà trouvé une interprétation: «Je suis le GOAT!», se félicitait le Portugais, qui se voulait apparemment «le plus grand des tous les temps» (Greatest Of All Time, en anglais).

Cet acronyme anglophone, qui coïncide avec le mot goat, qui veut dire chèvre, apparaissait dans une pub d’Adidas qui mettait à l’honneur Lionel Messi aux côtés d’un véritable ruminant à cornes. S’agit-il d’un message codé à son éternel rival ?. L’Argentine de Messie entre en scène ce samedi face à l’Islande.

Ronaldo l’ « arrogant »

Critiqué et parfois hué pour son « arrogance », Cristiano Ronaldo a souvent répondu aux critiques dont il fait régulièrement l’objet sur sa personnalité, jugée arrogante et prétentieuse. La star du Real Madrid assume pleinement son image et assure en toute simplicité qu’il est “fait pour être le meilleur.”
À l’instar d’autres gros melons du ballon rond comme Zlatan Ibrahimovic ou Samuel Eto’o, Cristiano Ronaldo fait souvent mouche en interviews ou en zone mixte après les rencontres du Real Madrid.

« Les gens me sifflent et m’insultent parce que je suis riche, beau et que je suis un grand joueur. Je vais au lit le soir avec la conscience tranquille et je dors bien. Nous ne pouvons pas être obnubilés par ce que les autres pensent de nous. Sinon, on ne vivrait pas. Même Dieu ne plaît pas à tout le monde », avait réagi le Portugais à propos des incessants sifflets dont il fait l’objet de la part des supporters adverses.

Multipliant les grosses performances, Ronaldo est devenu le 4e joueur de l’histoire à marquer dans quatre Coupes du monde consécutives, avec un triplé vendredi soir face à l’Espagne (3-3).

Les autres joueurs à avoir réussi un tel exploit sont, pour l’Allemagne, Miroslav Klose (16 buts répartis en 2002, 2006, 2010 et 2014), Uwe Seeler (9 répartis en 1958, 1962, 1966, 1970) et le Brésilien Pelé (12 buts répartis en 1958, 1962, 1966 et 1970).

Cristiano Ronaldo n’a toutefois marqué que 6 buts en quatre Coupes du monde (2006, 2010, 2014 et 2018).

CR7 devient le premier joueur à marquer dans huit tournois majeurs consécutifs (Euro et Coupes du monde), selon le compte Twitter du statisticien Opta Jean.

Il est également co-détenteur du record de buts dans les Euros (9) avec le Français Michel Platini. Sauf que l’ancien meneur de jeu de la Juventus de Turin avait inscrit ces buts dans la même édition, en 1984 et qu’il en avait fallu plusieurs au Portugais.

close