search-form-close
Polémique autour de l’équipe médicale chinoise : l’ambassade de Chine à Alger réagit

Polémique autour de l’équipe médicale chinoise : l’ambassade de Chine à Alger réagit

Cinq jours après son arrivée en Algérie, l’équipe médicale chinoise spécialisée dans la lutte contre le coronavirus est au cœur d’une polémique. Ce mardi, le ministre des Affaires étrangères a convoqué l’ambassadeur de France à Alger Xavier Driencourt, qui lui a fait part des « vives protestations » de l’Algérie suite aux « propos mensongers, haineux et diffamatoires » à l’égard de l’Algérie tenus récemment sur un plateau d’une chaîne de télévision publique française, a indiqué un communiqué du MAE.

Durant cette émission, le chercheur au Centre de Relations internationales à Barcelone, Francis Ghilès, a dit que « l’aide médicale chinoise a été envoyée à l’hôpital militaire d’Ain Naâdja ». Il a également affirmé que la Grande mosquée dont la réalisation a été confiée au groupe chinois CSCEC, a « coûté 10 milliards de dollars ». Ses propos ont été largement repris et commentés sur les réseaux sociaux.

Interrogé par TSA, l’ambassade de Chine a bien voulu apporter sa version des faits. «Ce qu’a dit le chercheur est tout à fait un mensonge à 100%. L’équipe médicale chinoise arrivée vendredi à Alger a été envoyée par le groupe CSCEC. Elle est venue pour aider les employés chinois et algériens des sociétés chinoises présentes en Algérie dans la lutte contre le coronavirus. Elle va partager son expérience avec les Algériens. Cette équipe n’est pas partie à l’hôpital de Ain Naâdja, et elle n’a pas été envoyée par le gouvernement chinois », affirme à TSA un responsable à l’ambassade de Chine à Alger.

  • Les derniers articles

close