search-form-close
Presse écrite : recul du tirage de 80 % en près d’une décennie

Presse écrite : recul du tirage de 80 % en près d’une décennie

Les tirages de la presse papier algérienne ont baissé de 80% de 2010 à 2019, a révélé ce lundi le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Amar Belhimer.

« Un taux qui a encore baissé avec la propagation de la pandémie Covid-19 à travers le monde », a indiqué le ministre lors de la cérémonie d’installation du nouveau Directeur général du quotidien Echaâb, Mustapha Hamici en remplacement de Fnides Benbella.

Face à cette situation, il estime que la transition numérique de la presse écrite était désormais « une nécessité impérieuse » pour être au diapason des évolutions technologiques que connait le secteur.

« La transition numérique de la presse écrite est désormais une nécessité impérieuse, au regard de l’évolution de la scène médiatique, marquée notamment par l’abandon par plusieurs journaux de l’édition papier pour se tourner vers l’édition électronique », a-t-il dit, selon des propos repris par l’agence officielle.

Dans ce contexte, il juge nécessaire d’établir « une liaison électronique » entre les différents médias dont la presse électronique et les chaînes de radio et de télévision via le web.

« Les engagements internationaux de l’Algérie lui imposent une transition définitive vers l’ère numérique le 17 juin. Voilà pourquoi nous avons accéléré l’opération et nous avons atteint l’objectif escompté », a-t-il affirmé.

  • Les derniers articles