search-form-close
  • Brent: $62,15-0,85%
  • Taux de change: 1 € = 134,84 DZD (Officiel), 204,50 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Presse : la directrice d’Al-Fadjr va entamer une grève de la faim

Hadda Hazem, directrice de la publication du quotidien arabophone Al-Fadjr, a annoncé ce samedi qu’elle entamera une grève de la faim à partir de lundi 13 novembre. Elle entend dénoncer « la privation » de son journal de publicité par l’Anep depuis trois mois.

Contactée, l’intéressée accuse les cercles du pouvoir de vouloir la « punir personnellement ». « C’est une décision qui a été prise en haut lieu pour punir ma personne à cause d’une déclaration que j’ai faite le 9 août 2017 sur France24 », dénonce-t-elle. « Depuis, nous (le journal Al-Fadjr) n’avons pas eu une seule publicité », ajoute-t-elle.

Affirmant que son quotidien connait une situation financière difficile depuis trois mois, Mme Hazem parle d’ « une mise à mort programmée ». « Actuellement, on n’a plus d’argent. Personnellement, je n’ai pas de quoi payer mes journalistes », affirme-t-elle. « Je me suis endettée auprès des amis et de la famille pour payer les salaires. Mais là, je ne peux plus le faire (…) On (le pouvoir) veut me pousser à fermer mon journal par mes propres mains », déplore-t-elle.

Pour elle, cette grève de la faim est juste un moyen de lutter. Car, ajoute-t-elle, il est peu probable que son action contribue à changer la situation. « Je vais faire une grève de la faim, et je sais qu’elle ne va mener à rien parce que le système est ferme », reconnait-elle. Et d’assurer : « J’essaie de sauver mon entreprise. Je vais entamer cette grève, et la mener le plus loin possible. Je suis diabétique et hypertendue, donc, je ne veux pas mettre ma vie en danger, notamment par rapport à mes enfants (…) Mais, je ne vais pas me taire. Je dirai mon mot avant de partir ».

close
close