search-form-close
Rezig accuse de nouvelles laiteries de tricheries

Rezig accuse de nouvelles laiteries de tricheries

Kamel Rezig poursuit sa bataille du lait. Après avoir révélé mardi que deux grandes laiteries, une à Blida et une autre à Bejaïa, ont été prises en flagrant délit d’utilisation de matières premières périmées, il est revenu à la charge, le même jour, en fin de journée, pour accuser d’autres laiteries de tricheries.

« Je remercie les directions du commerce de Blida, Batna et Médéa. A Blida, une deuxième laiterie a été prise en flagrant délit de tricherie en utilisant des matières premières périmées. A Batna, on a découvert une laiterie qui triche en utilisant des matières premières périmées, et une autre laiterie qui active sans le certificat sanitaire obligatoire », a détaillé le ministre.

M. Rezig ajoute qu’à Médéa, les éléments de la Direction de la concurrence et des prix de la wilaya ont découvert « une laiterie qui ne respecte pas les règles d’hygiène légales et obligatoires ».

Le ministre du Commerce, qui n’a pas donné les noms des laiteries incriminées, précise que toutes ces affaires ont été portées devant la justice.

Hier mardi, la DCP de Blida a ordonné la mise sous scellés de la laiterie Danone implantée dans la wilaya, et la filiale algérienne du groupe français a réagi en assurant qu’elle n’utilisait pas de matières premières périmées pour fabriquer ses yaourts et autres produits laitiers.

  • Les derniers articles