search-form-close
Un vol Air Algérie intercepté par l’armée de l’air française au large de Marseille

Un vol Air Algérie intercepté par l’armée de l’air française au large de Marseille

Le Boeing 737 d'Air Algérie

Un avion de la compagnie aérienne nationale Air Algérie a fait l’objet ce mardi 9 janvier d’une intervention dans le ciel de l’armée de l’air française après que l’équipage du vol ait manqué à son obligation « de maintenir un dialogue constant avec les aiguilleurs du ciel », rapporte le ministère de la Défense français ce mercredi.

« Au large de Marseille, un Boeing 737 assurant la liaison commerciale entre Constantine et Lyon-Saint-Exupéry a cessé de répondre au contrôle aérien français, alimentant le doute sur les intentions de l’équipage », indique le ministère français, ajoutant qu’en réponse, la Haute autorité de défense aérienne (HADA) « a ordonné le décollage d’un Mirage 2000 d’alerte de la base aérienne (BA) 115 d’Orange-Caritat ». L’interception de l’avion d’Air Algérie s’est opérée 11h26 à une altitude de 32 000 pieds à la verticale de la ville française d’Orange.

Bien que l’avion ait toutefois repris contact avec les contrôleurs civils de Marseille quelques minutes plus tôt, « la mesure de police du ciel a été maintenue sur ordre de la HADA pour vérification des éléments de vol ». Une photo de l’appareil d’Air Algérie en vol a été prise à cet effet.

« Des interrogations radio ont également été réalisées par des contrôleurs militaires français », indique le ministère de la Défense français, précisant que l’équipage du Mirage 2000 « a pu s’assurer que le comportement douteux n’avait pas d’autre origine qu’un manquement à l’obligation de l’équipage du Boeing de maintenir un dialogue constant avec les aiguilleurs du ciel ».

close