search-form-close

Appel à la reprise des gardes dans les hôpitaux : « Une malheureuse fuite »

Le communiqué diffusé hier mardi 12 juin par le bureau national du Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra), appelant l’ensemble des résidents à reprendre les gardes d’urgences dès ce mercredi, est dû à une « malheureuse fuite », a affirmé le Dr Hamza Boutaleb, porte-parole du collectif, dans une déclaration à TSA.

L’appel à la reprise des gardes d’urgences en « signe de bonne foi », lancé par le bureau national du Camra a semé la division et le doute parmi les résidents qui ont été majoritaires à rejeter immédiatement cet appel et à crier à la trahison par leurs délégués nationaux qui ont pris une décision grave sans les consulter.

Les résidents de plusieurs régions, dont notamment Tlemcen, Sidi Bel Abbes et Constantine se sont réunis mardi et mercredi et ont émis des communiqués rejetant l’appel à la reprise des gardes, invalidant ainsi le communiqué du bureau national.

Pour le porte-parole du Camra, même si la décision de la reprise des gardes pour envoyer un signe de bonne volonté à la tutelle est « bonne », la diffusion du communiqué a été une erreur car celui-ci « devait être modifié avant sa publication qui ne devait survenir qu’après consultation des résidents ».

Répondant à l’accusation du bureau national du Camra d’avoir pris une décision sans consulter la base, le Dr Boutaleb a affirmé que « le bureau national est mandaté pour prendre cette décision » qui a été prise « dans l’urgence » et « pour faire montre de bonne foi », selon lui.

L’appel à la reprise des gardes a été lancé pour répondre à l’exigence de la tutelle qui a refusé que la reprise des gardes soit conditionnée par la tenue de négociations, a également expliqué le Dr Boutaleb.

Le porte-parole du Camra a affirmé qu’« au vu des déclarations de la tutelle réclamant un arrêt total de la grève pour la tenue de négociations, les résidents ne reprendront pas les gardes ». Il a également regretté « la fuite qu’il y a eu » tout en se réjouissant que celle-ci ait eu pour effet de « dévoiler les mauvaises intentions de la tutelle qui ne cherche qu’à casser le mouvement ».

close