search-form-close
La mobilisation ne faiblit pas, le pouvoir continue de manœuvrer

La mobilisation ne faiblit pas, le pouvoir continue de manœuvrer

23h08. Fin de ce direct.

21h58. À Bordj Menail, des citoyens sont sortis pour fêter la convocation d’Ouyahia et de Loukal par la justice

21h40. La grande manifestation du 9e vendredi à Alger vue du ciel (vidéo)

21h32. Ouyahia et Loukal convoqués : la justice commence à s’attaquer aux gros poissons (Lire)

20h27. ALERTE. Ouyahia et Loukal convoqués par la justice (Lire)

20h12. Ahmed Benbitour accuse : « des responsables ont voulu vendre une partie de Hassi Rmel et de Hassi Messaoud »

20h04.  La confédération des syndicats algériens appelle à une marche nationale des travailleurs à Alger le 1er mai

19h27. Crise au FFS : le premier secrétaire accuse des « officines du pouvoir » (Lire)

19h20. Présidentielle : les noms des candidats à la candidature enfin dévoilés (Lire)

18h59. VIDÉO. Des citoyens s’en prennent au siège du FLN à Oum El Bouaghi (Lire)

18h43. Le DG des Douanes limogé, un nouveau Gouverneur par intérim pour la Banque d’Algérie (Lire)

18H40. Les Algériens de Grenoble se sont rassemblés pour la huitième fois, samedi 20 avril, sur la place Félix Poulat pour exiger le départ du système en place (Le Dauphiné Libéré)

18H35. Moussa Touati annonce le retrait de tous les élus de son parti, le FNA, des assemblées élus. Il réaffirme son refus de participer aux consultations lancées par Bensalah.

18H30. Présidentielle du 4 juillet : 24 candidats à la candidature ont retiré les formulaires, selon le dernier communiqué du ministère de l’Intérieur publié ce samedi.

17h50. Louisa Hanoune : le PT a décidé de ne pas prendre part aux consultations politiques lancées par Bensalah

17h15. 9e vendredi : comment le pouvoir a tenté d’affaiblir le mouvement populaire (Lire)

16h38. Deux anciens conseillers de Bouteflika quittent la présidence (Lire)

15h56. Louisa Hanoune : « nous n’appartenons pas à la nation arabe » (vidéo)

14h56. La marche du 20 avril prend fin à Tizi Ouzou. Les manifestants se dispersent dans le calme.

14h40. Le FLN autorisé à tenir son comité central mardi 23 avril. Un nouveau secrétaire général devrait être élu à cette occasion.


> Lire sur TSA : Le FLN autorisé à tenir son Comité central sous la présidence de Ould Abbes

13h40. Dans un communiqué, le RND dénonce le rassemblement contre Ahmed Ouyahia mené ce samedi par Chihab Seddik. Selon le RND, le rassemblement a réuni 50 personnes « étrangères au parti ».

> Lire sur TSA : Seddik Chiheb : « Le groupe de Bouteflika leur a demandé à tous de résister autant que possible »

13h25. Le 20 avril vu par la Radio nationale : « Les Algériens célèbrent la journée du 20 avril dans un contexte de renouveau national et une mobilisation contre un système corrompu. Depuis ce jour de 1980 beaucoup de changement ont eu lieu, des acquis arrachés aussi. Désormais, cette date symbole n’appartient pas à une région mais à tout le peuple algérien qui a recouvré son identité par moult sacrifices ».

> Lire sur TSA : La justice demande la levée d’immunité parlementaire de Djamel Ould Abbes et Said Barkat

13h12. Une impressionnante foule marche à Tizi Ouzou pour commémorer le printemps berbère d’avril 80 et le printemps noire de 2001.

> Lire sur TSA : Consultations politiques : Benflis répond à Bensalah

12h53. Batna : les citoyens commémorent le double anniversaire du 20 avril et du printemps noir https://www.facebook.com/toutesLesAlgeriennes/videos/359270831371765/?sfnsw=cl

12h14. Alger, Grande poste : le rassemblement de commémoration du 20 avril, et du printemps noir, se déroule dans le calme.

12h07. Alger: Quelques dizaines de citoyens rassemblés à la Grande poste. Ils commémorent le 20 avril et le printemps noir. Ils brandissent des drapeaux algériens et amazighs et chantent des chants kabyles, de Matoub Lounès notamment .

Crédit : TSA


Crédit : TSA


12h05. RND : Belkacem Mellah demande à Ahmed Ouyahia de démissionner.


12h02. RND : Seddik Chihab traite Ahmed Ouyahia de « traître » (El Djazairia one, vidéo).


11h57. Tizi Ouzou : les policiers, qui ont été déployés en début de la matinée, en prévision de la marche du 20 avril, ont fini par se retirer

11h49. Alger : rassemblement à la Grande Poste pour commémorer le printemps berbère et le printemps noir.

11h16. Tizi Ouzou : début de la manifestation du 20 avril.

Crédit : TSA


10h54. Bejaia : marche des citoyens à l’occasion de la célébration du printemps berbère du 20 avril 1980, et du printemps noire de 2001.


10h50. Des militants du RND manifestent devant le siège du parti à Ben Aknoun pour réclamer le départ de Ouyahia.


10h37. Tizi Ouzou : un dispositif policier inhabituel est déployé pour la marche du 20 avril, des véhicules de la BRI postés à proximité de l’itinéraire de la marche. Une imposante foule composée essentiellement de militants du MAK est rassemblée devant l’université. 09h51. Le maire de Bouzareah (Alger) rejette les élections présidentielles du 4 juillet.


> Lire sur TSA : Anissa Boumediene fait l’éloge de Gaid Salah, insiste sur la stabilité de l’Algérie

09h47. RND : des militants opposés à Ouyahia tiennent actuellement un rassemblement devant le siège du parti à Ben Aknoun, pour réclamer le départ du secrétaire général.

09h43. Bouira : contrairement aux jours passé,  le dispositif policier est renforcé en prévision de la marche du 20 avril.

> Lire sur TSA : Les bénévoles « pacificateurs », ces nouveaux anges-gardiens des manifestants à Alger

> Lire sur TSAD’avril 1980 à avril 2019… Jusqu’à ce que « yatnahaw ga3 »

09h20. Alger : les policiers antiémeute sont déployés dans le centre-ville (Boulevard Mohamed V, devant le Palais du gouvernement et le siège de Sonelgaz).


Ce samedi 20 avril, l’Algérie commémore un événement majeur : le Printemps berbère. Cette année, l’anniversaire du premier soulèvement pour la démocratie en Algérie intervient en plein mouvement populaire contre le régime en place. Le même régime qui a réprimé dans le sang le soulèvement de la Kabylie en avril 1980.

Hier, ils étaient encore des millions à avoir marché pacifiquement à travers tout le pays, avec toujours les mêmes slogans : départ des symboles du régime et mise en place d’une véritable transition démocratique. Le neuvième vendredi de mobilisation populaire l’a une nouvelle fois confirmé : la mobilisation des Algériens, contre le système et ses symboles, ne faiblit pas.

Hier, les Algériens ont également dit non aux derniers plans du pouvoir. L’initiative de « dialogue » lancée par Abdelkader Bensalah, avec comme objectif de tenter de diviser le mouvement populaire et tenter de gagner du temps dans l’espoir de voir le mouvement s’essouffler, a été clairement rejetée.

Ce vendredi, les Algériens ont rappelé aux tenants du pouvoir que les hommes du système qui a mené le pays à l’impasse ne peuvent pas et ne doivent gérer la transition démocratique. Ils exigent une véritable transition démocratique et non un énième plan destiné à sauver le régime. Pour la première fois, aucun incident n’a été enregistré, y compris en fin de manifestation à Alger. Une nouvelle preuve que les violences n’ont jamais été l’œuvre de manifestants. Le mouvement populaire a été endeuillé par le décès du jeune Ramzy, 19 ans. Blessé lors de la manifestation de vendredi dernier à Alger, il est décédé hier à l’hôpital Mustapha Bacha.

Il s’agit du deuxième martyr depuis le début des manifestations. Vendredi 1er mars, Hassan Benkhada, fils de Benyoucef Benkheda, est mort dans une bousculade au niveau de la Place Addis-Abeba.

Suivez en Direct les principaux événements de ce samedi 20 avril.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close