search-form-close
La Grande mosquée de Paris au secours du candidat Bouteflika

La Grande mosquée de Paris au secours du candidat Bouteflika

C’est un engagement dénué d’ambiguïté. Après deux manifestations à Paris contre un cinquième mandat du président Bouteflika, c’est la vénérable Grande mosquée de Paris qui vient au secours du chef de l’Etat sortant, en y mettant ses moyens financiers.

Les délégués régionaux de la Fédération de la GMP viennent de recevoir une note leur demandant de convoyer le 3 mars vers Paris leurs “amis et proches” pour leur permettre de participer au rassemblement de soutien à Bouteflika visé par des manifestations hostiles en Algérie à l’étranger, comme cela s’est passé en France, en Suisse et au Canada.

La mosquée ne semble hésiter à mettre la main à la poche puisqu’elle demande à ses délégués d’affréter des cars sans se soucier du coût. “Les frais d’affrètement seront pris en charge”, est-il écrit dans le message qui réclame un “soutien citoyen” au président Bouteflika “fervent artisan de la concorde civile, de la paix et de la stabilité de l’Algérie”.

L’appel n’est pas signé du Recteur mais de son Conseiller à la Communication. “Dalil Boubakeur se préserve-t-il dans l’hypothèse d’un retournement de situation ?”, se demande un imam. Le Recteur a pour habitude de s’engager en son nom, en tant que personnalité connue. Cette fois, il a engagé la Fédération.

“A-t-il été enjoint ?”, se demande sous le couvert l’anonymat le même imam. Il rappelle que la GMP reçoit des subventions publiques et des dons de fidèles de toutes tendances politiques. En agissant ainsi, regrette-t-il, elle s’écarte du chemin de la neutralité

close