search-form-close
Le demande de liberté provisoire de Khaled Drareni rejetée

Le demande de liberté provisoire de Khaled Drareni rejetée

Le tribunal de Sidi M’hamed a rejeté ce mercredi la demande de liberté provisoire de Khaled Drareni, rapporte le site Casbah Tribune, fondé par le journaliste en détention provisoire depuis le 28 mars, citant le collectif de défense. La demande de remise en liberté a été introduite jeudi 30 avril. Selon l’avocate Aicha Zemit, cité par le même site, une autre demande sera déposée demain jeudi à la Cour d’Alger.

Pour le collectif, Khaled Drareni « offre toutes les garanties » pour se présenter à un procès et rappelle que son emprisonnement est une « décision arbitraire » sachant qu’il avait été arrêté « en exerçant ses fonctions de journaliste. »

Khaled Drareni avait été interpellé le 7 mars alors qu’il couvrait une marche populaire à Alger. Présenté devant le procureur après une garde à vue de 3 jours, il a été inculpé mais laissé en liberté provisoire. Le 25 mars, la chambre d’accusation annule la liberté provisoire et prononce le mandat de dépôt. Drareni est incarcéré à la prison de Koléa le 28 mars. Son emprisonnement a donné lieu à une vague de dénonciations aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’étranger.

  • Les derniers articles