search-form-close
Réélu pour un nouveau mandat, Makri campe sur ses positions

Réélu pour un nouveau mandat, Makri campe sur ses positions

facebook/Abderrazak.Makri/

Le septième congrès du MSP a pris fin aux premières heures de la matinée de ce dimanche 13 mai. Le président sortant Abderrezak Makri a été réélu à la tête du parti pour un nouveau mandat par la majorité des membres du nouveau conseil consultatif.

Dans une déclaration à la presse, le président du MSP a évoqué d’emblée le programme et le statut du parti qui ont été débattus puis adoptés par les congressistes durant ces trois derniers jours.

Selon lui, ces documents « ne sont pas très différents des précédents » « Il y a quelques modifications que nous allons respecter et expliquer à l’opinion publique », a-t-il précisé.

Le président du MSP, qui entame ainsi son deuxième mandat, a rassuré ensuite sur les positions de son parti, qui s’est inscrit dans l’opposition depuis 2014.

« Nous allons gérer en tenant compte de l’intérêt de la nation et puis celui du mouvement. Nos positions politiques vont servir l’intérêt de la nation. Il va y avoir une élection présidentielle. Et nous allons dire après le congrès ce que nous avions dit avant le congrès », a-t-il affirmé.

Abderrezak Makri a réaffirmé encore une fois, devant la presse, la volonté de son parti de militer pour la transition politique et économique.

« On va chercher la possibilité de concrétiser le consensus entre tous les Algériens pour une transition politique et économique. Si cela ne sera pas possible, nous allons faire en sorte que la concurrence entre les partis soit une concurrence entre les programmes. Une concurrence démocratique et transparente dont l’objectif est l’intérêt du pays », a-t-il avancé.

Le président du MSP a tendu ensuite la main à toutes les « forces politiques » et « nationales » pour s’entraider pour l’intérêt du pays. « Ces cinq prochaines années seront décisives pour le mouvement, la patrie et la nation. Personne ne pourra affronter seul les défis. Il faut s’entraider », a-t-il plaidé.

Interrogé sur la participation du parti à la prochaine présidentielle de 2019, Abderrezak Makri a rappelé que la décision dépend « des institutions » du parti.

Hier samedi, Bouguerra Soltani a annoncé que le MSP a décidé d’ouvrir la porte pour une « participation critique » au gouvernement.

| LIRE AUSSI : Le MSP ouvre la porte à une participation au gouvernement (Vidéos)

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close