search-form-close
Tunisie : plusieurs arrestations, le Premier ministre en guerre contre la corruption

Tunisie : plusieurs arrestations, le Premier ministre en guerre contre la corruption

Les autorités tunisiennes ont arrêté ce mercredi trois hommes d’affaires et un responsable des douanes pour « atteinte à la sûreté de l’État » et « corruption », le premier ministre tunisien Youssef Chahed affirmant que son pays était « en guerre contre la corruption », rapportent plusieurs médias.

On retrouve parmi les personnalités arrêtées le richissime homme d’affaires Chafik Jarraya, l’ex-candidat à la présidence Yassine Chennoufi, l’homme d’affaires Nejib Ben Ismaïl ou encore le gradé de la Douane Ridha Ayari. Ces interpellations portent à huit au total le nombre d’arrestations depuis mardi. Ces interpellations sont effectuées en vertu de l’état d’urgence en vigueur dans le pays depuis plus d’un an et demi.

« Ils sont impliqués dans des affaires de corruption et soupçonnés de complot contre la sûreté de l’État par leur incitation et le financement présumé de mouvements de protestation à Al-Kamour et dans d’autres régions », a notamment expliqué un responsable tunisien sous le couvert de l’anonymat.

Le site désertique d’El-Kamour, dans la région de Tataouine (Sud), est le théâtre depuis des semaines d’un sit-in ayant dégénéré un affrontements avec les forces de l’ordre. Lundi, un jeune manifestant est mort écrasé par un véhicule de la gendarmerie, provoquant une flambée de violences.

« Dans la guerre contre la corruption, il n’y a pas d’alternative. C’est ou la corruption ou l’État, c’est ou la corruption ou la Tunisie. Moi, comme tous les Tunisiens, j’ai choisi l’État, j’ai choisi la Tunisie », a affirmé mercredi soir Youssef Chahed. « Je veux rassurer tous les Tunisiens, le gouvernement prend toutes ses responsabilités, il mène la guerre contre la corruption jusqu’au bout. Je demande aux Tunisiens de rester unis dans cette bataille et de rester debout pour la Tunisie », a ajouté le Premier ministre tunisien.

close