search-form-close
  • Brent: $56,71+0,39%
  • Taux de change: 1 € = 134 DZD (Officiel), 196,5 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Banques : qu’est-ce que les réserves obligatoires ?

Anis Belghoul / NEWPRESS

La Banque d’Algérie a annoncé, dimanche 13 août, que le taux des réserves obligatoires des banques passera de 8% à 4% à partir du 15 août. Il s’agit de la deuxième décision de baisser le taux de réserves en 15 mois, la Banque centrale ayant déjà diminué en mai 2016 le taux de ces réserves de 12% à 8%.

Mais en fait, que représentent au juste les réserves obligatoires ?

Il faut savoir que chaque banque commerciale dispose d’un compte au sein de la Banque d’Algérie. C’est sur ce compte qu’elle dépose tous ses avoirs financiers. Ces banques sont tenues de conserver un certain montant de réserves sur leur compte courant auprès de leur banque centrale nationale. Ce montant est calculé sur la base des dépôts des ménages et des entreprises. C’est ce qu’on appelle les réserves obligatoires.

À partir du 15 août, les banques devront ainsi conserver 4% des dépôts de leurs clients particuliers et professionnels, sans les utiliser. Ces réserves sont rémunérées par la Banque d’Algérie au taux fixe de 0,5% par mois.

Les banques commerciales verront ainsi leurs « réserves libres » augmenter. C’est donc plus d’argent disponible dans les banques. Ces dernières pourront le mettre à la disposition de leurs clients particuliers et professionnels.

Pourquoi une telle obligation ?

Les réserves obligatoires sont l’un des instruments monétaires utilisés par les banques centrales à travers le monde. Il y a quatre ans, en mai 2013, la Banque d’Algérie annonçait une décision pour lutter contre la surliquidité bancaire. Une instruction du gouverneur Mohamed Laksaci portait le taux des réserves obligatoires des banques « à 12% de l’assiette globale des réserves bancaires ». À l’époque, le pétrole tutoyait les 100 dollars et les banques avaient trop d’argent. Elles étaient estimées à 13 milliards de dollars en 2011. Le but était notamment d’éviter une surchauffe inflationniste.

Aujourd’hui, la banque centrale opère une démarche inverse. Elle espère s’assurer que les banques disposent de suffisamment de liquidités en cette situation de crise économique que traverse l’Algérie suite à l’effondrement des cours de pétrole. Les banques pourront ainsi pouvoir financer les ménages, les projets et l’économie.

Qu’en est-il ailleurs dans le monde ?

Les taux de réserves dépendent d’une Banque centrale à une autre. À titre de comparaison, la Banque centrale européenne (BCE) exige des banques européennes un taux de réserves obligatoires de l’ordre de 1% et ce depuis janvier 2012. La zone euro possède un taux d’inflation très bas et la BEC cherche à encourager le crédit et la consommation des ménages. À l’inverse, en Chine, le taux des réserves obligatoires s’établissait en février 2016 à 17%.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (7)

    • Genseric

      Genseric

      pendant les années fastes où le pétrole flirtait avec les sommets , nos gouvernants faisaient la “cigales ” . Aujourd’hui que la courbe s’inverse, les cigales ne peuvent se transformer en fourmis . C’est dans la nature des choses .

    • Genseric

      Genseric

      Quand les banques étaient full of money , le gouvernement n’a rien foutu avec, à part payer la dette , le distribuer aux tenants du pouvoir , leurs affidés et les nouveaux oligarques de l’import au lieu de le mettre à la disposition des investisseurs producteurs . Aujourd’hui que l’argent manque , on veut financer les ménages et les projets économiques avec du vent …

    • AiglRoyal

      AiglRoyal

      Libérer de l’argent pour remplir les sacs au kilos et au quintal de billets.
      Ailleurs, vive l’économie numérique,
      Chez nous, vive l’économie chimérique.

      • Genseric

        Genseric

        Non . vive l’économie “sachet-rique ” ! 🙂

    • nasles

      nasles

      Bonjour Auteur,

      Je vous remercie. Je vois que mon commentaire de 8h31 a été pris en considération. Si c’est le cas, je vous salue.
      Cordialement

      nasles
      •14 Août 2017 à 08:31

      Bonjour auteur,
      J’aurais aimé si vous aviez donné au début de l’article, la définition du ” taux des réserves obligatoires ” et ” l’assiette globale des réserves bancaires”. Les lecteurs ne sont pas tous des financiers.
      Merci.
      Bien Cordialement

    • ELFELLAG

      ELFELLAG

      Comment on peut appeler une nation avec un président imposé et virtuel;une assemblée nationale représenter par des corrompus et des corrupteurs ils siègent juste pour le partage du magot volé aux citoyens;un sénat KIF-KIF.quand aux maires deux tiers d’affairistes et un tiers des honnètes citoyens;normal que notre monnaie subie des attaques;en plus elle est utilisée juste par les modestes citoyens;les autres ils utilisent l’Euro et le Dollars;c’est pour quand notre vraie indépendance

      • Genseric

        Genseric

        Quand les poules auront des dents ! 🙂

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close