search-form-close
Présidentielle : deux dossiers déposés au Conseil constitutionnel

Présidentielle : deux dossiers déposés au Conseil constitutionnel

00h47. Fin du Direct.

RAJ : « Le pouvoir n’a pas d’autre choix que d’aller vers une période de transition » (Lire)

22h10. « L’annulation des élections présidentielles du 04 juillet prochain sera une autre victoire du mouvement populaire qui s’ajoute à celle de renoncement de Bouteflika au 5e mandat, puis à la prolongation du 4e suivi par le pousser à la démission, sans oublier celle de l’annulation des élections du 18 avril passée », estime le mouvement RAJ dans un communiqué.

La triste fin de l’Alliance présidentielle (Lire)

Echâab : protestation des journalistes pour réclamer « le professionnalisme » (Lire)

16h50. Gaid Salah en visite lundi à Tamanrasset. (Lire)

« L’annulation de l’élection, une chance inouïe pour l’avenir du pays », selon le FFS (Lire).

16h15. L’Organisation nationale des moudjahidine appelle à la mise en place d’une période de transition pour gérer la crise. (Lire)

16h00. Réaction du PT : « Après l’expiration du délai de dépôt de dossiers de candidatures pour l’élection présidentielle du 04 juillet 2019, il est évident que ce scrutin, prévu par le pouvoir comme moyen de sauvetage du système n’aura pas lieu ». Il ajoute dans un communiqué : « Les manœuvres, les menaces et les intimidations n’ont donc pas pu venir à bout de la volonté de la majorité du peuple qui l’a massivement rejeté ». (Lire)

15h30. L’Organisation nationale des moudjahidine (ONM) appelle à la tenue d’une conférence de dialogue pour mettre en place une feuille de route pour répondre aux revendications populaires dans les plus brefs délais. (communiqué).

Le gouvernement annonce le gel des poursuites à l’encontre des jeunes de l’Ansej (Lire)

ALERTE – La Cour suprême entame des poursuites contre d’anciens ministres (Lire)

14h20. Sofiane Djilali réagit à l’absence de candidats à la présidentielle : « Au lieu d’engager un dialogue depuis trois mois, le pouvoir a engagé un rapport de force. Il vient de le perdre ».

14h08. Le postulant à la candidature à l’élection présidentielle du 4 juillet Abdelhakim Hamadi avait déjà été candidat à la présidentielle du 18 avril. Il avait déposé son dossier le 28 février.


14h03. Deux candidats ont déposé leurs dossiers à la présidentielle du 4 juillet, annonce le Conseil constitutionnel. Il s’agit de Abdelhakim Hamadi et Hamid Touahri, selon l’ENTV. Le Conseil va statuer sur leurs candidatures.

13h56. ALERTE – Les dossiers de 12 personnalités, dont Ouyahia et Sellal, transmis à la Cour suprême (Lire)

« Nous sommes déjà face à cinq échecs du pouvoir depuis le 22 février » (Lire)

TSA DIRECT avec Hassan Khelifati, PDG d’Alliance Assurances


TSA Direct reçoit Hassan Khelifati, PDG d’Alliance Assurances. Un entretien à suivre en Direct dans quelques minutes sur notre page facebook ou sur le site www.tsa-algerie.com

| Lire sur TSA : L’Arabie saoudite et les Emirats accusés de « contrer » les Révolutions arabes

11h45. Le Conseil constitutionnel se réunira ce dimanche pour statuer sur l’opération de dépôt de dossiers de candidature (agence officielle APS).

APN : en attendant une injonction, Moad Bouchareb fait de la résistance (Lire)

Expériences des transitions démocratiques dans le monde (Lire)

Les chats-mouches, ces trolls téléguidés qui tentent de saboter le hirak (Lire)

Marasme économique et corruption : un dossier brûlant pour les autorités de la transition et au-delà ? (Lire)

Le délai officiel pour le dépôt des candidatures à la présidentielle du 4 juillet prochain a expiré hier soir à minuit. Aucun candidat ne s’est présenté au Conseil constitutionnel pour déposer son dossier. (Lire)

Hier, le secrétaire général de l’ANR, Belkacem Sahli et Abdelaziz Belaid, président du Front El Moustaqbal, ont décidé de renoncer à déposer leurs dossiers de candidatures, officiellement en raison de l’absence de conditions nécessaires à la réussite du scrutin.

En réalité, aucun candidat n’a réussi à réunir le nombre de signatures nécessaire pour valider sa candidature. La mobilisation populaire et le refus de plus de 400 maires d’encadrer le scrutin ont rendu presque impossible l’opération de collecte des signatures.

Que va-t-il se passer à présent ? « Sans candidats, l’élection présidentielle est reportée de facto, d’une manière automatique. Car ni le Conseil constitutionnel ni le chef d’État par intérim ne peuvent reporter l’élection. Le Conseil peut uniquement proclamer qu’il n’y a pas de candidats. D’où le report. Aucun texte n’a prévu cette situation », explique Fatiha Benabbou, juriste et la spécialiste du droit constitutionnel. (Lire)

Le report devrait donc être officialisé dès ce dimanche par le Conseil constitutionnel. L’opposition attend désormais que le pouvoir engage des négociations sérieuses pour la gestion de la transition.


📲 Téléchargez notre application pour recevoir nos alertes en temps réel

📌 Si vous avez des vidéos, des photos, des informations à partager sur les manifestations près de chez vous, n’hésitez pas à nous les envoyer

📌 Pour participer au débat sur la situation actuelle du pays, adressez-nous vos contributions

📩 contact@tsa-algerie.com

🎞 Suivez nos live Streaming en direct sur notre page facebook

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close