search-form-close
Revivez les principaux événements de cette journée de samedi

Revivez les principaux événements de cette journée de samedi

22h52. Fin de ce direct.

22h50. Ali Benflis dans un entretien au JDD à paraître demain : ” Le système Bouteflika est fracturé et se désintègre. Rendez-vous compte que l’Organisation nationale des moudjahidines, nos anciens combattants, qui a toujours soutenu les institutions et le gouvernement, vient de lâcher le pouvoir. Le front patronal, qui accapare 80% des marchés publics, est également en train de se fissurer. Il y a aussi beaucoup de démissions au sein du FLN, parmi les députés et les élus locaux. Les syndicats autonomes sont clairement du côté des manifestants ainsi que les avocats et les journalistes qui, dans le service public, ont trop longtemps été humiliés. Pendant ce temps-là, le pouvoir se terre”.

22h23. Le report de la présidentielle au menu de l’entretien du matin de Souhila Lachemi sur la Chaîne 3 de la radio nationale. “L’invité de la rédaction de ce dimanche 10 mars 2019, Souhila El Hachemi reçoit : Le professeur Walid Laggoune , Enseignant en droit constitutionnel –
1 – Le report de l’élection présidentielle ce scénario serait-il envisagé ?
2 – Pourrait-il contenter la revendication populaire ? Que prévoit la constitution dans ce cas de figure ?
3-Une deuxième république, qu’est-ce que cela implique ?

L’invité c’est à partir de 08h15”, annonce la journaliste sur son compte Facebook.

22h08. Appels à la grève générale : pourquoi ce n’est pas une bonne idée (Lire)

22h07.


21h52. À Ghardaïa, les manifestations réconcilient mozabites et arabes (Lire)

21h46. Le FFS dans l’œil du cyclone (Lire)

20h33. Fermetures des universités : plusieurs enseignants dénoncent la décision de Hadjar (Lire).

20H20. Pour la première fois, une manifestation contre le pouvoir algérien a été organisée à Nantes, rapporte France Bleu. Environ 250 manifestants se sont réunis, ce samedi, devant le monument des Cinquante Otages, pour réclamer le retrait de la candidature de Bouteflika.

20H30. VIDÉO. Les commerçants démentent avoir appelé à une grève générale à partir de demain. L’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA) a annoncé ce soir qu’aucun mouvement de grève n’est prévu.

19h38. Dans son JT de 20 Heures (avancé à 19h30 à cause du match), l’ENTV n’évoque pas la décision de Hadjar sur les vacances universitaires. Elle donne en revanche la parole à L’Éducation nationale qui dément tout changement dans le planning des vacances scolaires et des examens.

19h35. Le Cous annonce que les résidences universitaires resteront ouvertes, la restauration et le transports continueront également d’être assurés (Lire).

19h29. La principale section du MPA à Tizi-Ouzou s’oppose au 5e mandat (Lire).

19h28. Réunis ce samedi, les étudiants de l’université Akli Mohand Oulhadj de Bouira ont décidé en réaction à la décision de Hadjar d’occuper immédiatement le rectorat et d’observer un rassemblement permanent suivi et engager des marches populaires à partir de lundi

19h23. Rachid Nekkaz condamné à plusieurs amendes par la justice suisse pour avoir manifesté sans autorisation devant les hôpitaux de Genève et essayé de pénétrer à l’intérieur de l’établissement où Boutefika est hospitalisé.

19h18. Dans un communiqué, l’Organisation nationale des zaouias réitère son “soutien inconditionnel” à Abdelaziz Bouteflika.

18h53. Déclaration des Scientifiques, Ingénieurs et Entrepreneur(e)s Algériennes et Algériens établi(e)s aux États-Unis (Lire).

18h35. Après Tahar Hadjar qui a décidé d’avancer la date des vacances et de fermer les cités universitaires, Nouria Benghabrit a demandé ce samedi les inspecteurs et les directeurs des établissements scolaires d’être présents dans leurs établissements. Ils sont également invités à empêcher les élèves de quitter les établissements scolaires avant la fin des cours. Comme les étudiants, les lycéens manifestent depuis plusieurs jours contre le 5e mandat.

17h52. Une nouvelle manifestation a eu lieu aujourd’hui à Genève, rapporte La Tribune de Genève. « Dégage, dégage! » scandaient les manifestants, munis de drapeaux aux couleurs du pays, selon Radio Lac.

17h48. En fin de journée, des camions anti-émeute ont pris position près du lycée Bouamama (ex-Descartes) situé à 300 mètres de la présidence de la République.

17h27. Une centaine d’Algériens et de Tunisiens ont manifesté samedi à Tunis en soutien aux mobilisations en Algérie contre un cinquième mandat du président Abdelaziz Bouteflika, selon l’AFP.

17h22. Les étudiants sommés de quitter les résidences universitaires (Lire).

16h58. La chambre régionale des huissiers de justice de Constantine soutient le mouvement de contestation du 5e mandat. Son président Mebarkia Abdallah a adressé ce samedi 9 mars un courrier au président de la Chambre nationale des huissiers de justice lui demandant de prendre position en faveur du mouvement populaire.

16h43.


16h22. À Alger, le concert de klaxons se poursuit. Il est accompagné de youyous.

16h11. Louisa Hanoune : les quatre prochains jours seront décisifs (Lire).

15h11. Bouira: les étudiants se rassemblent pour dire non à l’avancement des vacances

15h03. Alger : concert de klaxons des automobilistes entre Place Audin et la Fac centrale. Une nouvelle forme de protestation contre le 5e mandat.

14h40. Algérie : la révolution joyeuse qui émerveille le monde. (Lire)

14h25. Des Algériens organisent en ce moment une manifestation devant consulat d’Algérie à Francfort, en Allemagne, contre le 5e mandat.

14h07. Le RCD réitère son appel à la démission de Bouteflika (Lire)

13h38. Marches contre le 5e mandat : le gouvernement avance la date des vacances des étudiants.
Le ministère de l’Enseignement supérieur a décidé d’avancer la date du début des vacances des étudiants au dimanche 10 mars alors que celles-ci devaient commencer le 21 mars. (Lire)

13h22. Lire l’analyse de notre journaliste Fayçal Métaoui sur France info ce samedi matin.

13h15. Said Sadi : « Les promesses de Bouteflika n’auront pas d’effet sur la dynamique en cours » (Lire)

12h53. Manifestants nettoyeurs : « Nous nettoyons la rue mais aussi le pays » (Lire)

12h22. Said Sadi au Nouvel Obs : « La recherche du chaos est une hypothèse à retenir ».

11h45. Mazouni chante pour les manifestants.

11h40. Alger : le Musée des antiquités et des arts islamiques ravagé par le feu, hier, lors des manifestations contre le 5e mandat.

11h30. La décision du FFS de retirer ses parlementaires doit être validée lors du prochain Conseil national extraordinaire qui se réunit dans moins d’un mois. Les parlementaires ont gelé leur participation aux travaux du Parlement, mais ils n’ont pas démissionné. Hier le Conseil national du FFS a décidé de limoger le premier secrétaire du parti Mohamed Hadj Djilani et a nommé Mehenni Hadadou comme intérimaire, avec pour mission d’organiser ce conseil national extraordinaire

11h27. Regardez comment les manifestants ont dégagé spontanément un couloir pour permettre l’évacuation d’un jeune blessé hier lors des manifestations contre le 5e mandat à Alger.

11h07. Marnia Lazreag : « Ce mouvement est sans doute unique dans notre histoire » (Lire)

10h51. Manifestations du 8 mars : la photo qui fait l’unanimité sur internet (Lire)

10h37. VU DE L’ETRANGER – « Les manifestations en Algérie ravivent le souvenir des derniers jours de Hosni Moubarak » (Lire)

10h22. Une avocate suisse demande le placement de Bouteflika sous curatelle (Lire)

10h15. Présidentielle : l’option du report de nouveau sur la table (Lire)

09h34. Un léger dispositif de sécurité est en place à Alger-centre, devant la Grande Poste.

09h15. Pour la presse française, “les amis de Bouteflika vivent leurs dernières heures” (Lire)

08h53. Mila : le portail du siège du FLN cadenassé par les manifestants

08h51.

08h50. Alger-centre. Le calme règne. Aucun dispositif policier n’est déployé devant le Palais du gouvernement. Aucune présence policière à Place Audin, ou sur le boulevard Mohamed V.

08h09. Tout ce que les Algériennes et Algériens ont célébré ce 8 mars (Lire)

Pour le troisième vendredi consécutif, les Algériens ont manifesté hier contre le 5e mandat, à travers tout le pays. Le pouvoir est désormais face à ses responsabilités. Il ne peut plus continuer à ignorer les revendications du peuple algérien.

close