search-form-close
Festival de Cannes : l’Algérie sera présente avec ‘En attendant les hirondelles’

Festival de Cannes : l’Algérie sera présente avec ‘En attendant les hirondelles’

‘En attendant les hirondelles’, le premier long métrage du cinéaste algérien Karim Moussaoui a été sélectionné dans la section « Un certain regard », la plus importante après la sélection officielle, au 70e Festival international de Cannes (France) qui se déroulera du 17 au 28 mai 2017.

L’annonce a été faite, ce jeudi 13 avril, lors de la traditionnelle conférence de presse animée par le président du Festival Pierre Lescure et le délégué général Thierry Frémaux.

La liste des dix huit films en compétition a été dévoilée lors de cette conférence de presse, tenue légèrement à l’avance de la date habituelle en raison des élections présidentielles françaises.

‘En attendant les hirondelles’, qui sera projeté en avant-première mondiale à Cannes, suit l’itinéraire d’un neurologue, d’une jeune femme qui veut croire à des sentiments et d’un promoteur immobilier. Les trois personnages doivent prendre des décisions déterminantes…

Trois histoires pour raconter l’Algérie d’hier et d’aujourd’hui. Le chroniqueur Chawki Amari et le comédien Hassan Kachach marquent le casting de ce film, co-produit par l’Algérie, l’Allemagne et la France. Le jeune comédien Mehdi Ramdani, qui s’est bien débrouillé dans le moyen métrage ‘Les jours d’avant’ de Karim Moussaoui en 2013, est également distribué dans ce long métrage qui suscite déjà la curiosité des critiques.

‘Les jours d’avant’ a été primé au Festival du film arabe d’Oran et dans de nombreux autres festivals comme à Locarno (Suisse) et Clermont-Ferrand (France).

Karim Moussaoui, 41 ans, a débuté sa carrière cinématographique, en 2003, avec le court métrage ‘Petit déjeuner’. Son deuxième court métrage, ‘Ce qu’on doit faire’ a été réalisé en 2006.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close