search-form-close
  • Brent: $58,12+0,44%
  • Taux de change: 1 € = 134,35 DZD (Officiel), 204 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

General Emballage se lance dans le recyclage des déchets

media.bobst.com
Ramdane Batouche, PDG de General Emballage (GE).

General Emballage (GE) poursuit sa politique d’investissement. Son PDG Ramdane Batouche annonce la création prochaine d’une usine de pâte à papier pour produire la matière première pour ses usines de production d’emballages et carton ondulé.

« Des organismes officiels et universitaires estiment que l’activité de récupération et de valorisation des déchets peut générer quelques 38 milliards de DA annuellement et créer des milliers de postes de travail. L’argent n’a décidément pas d’odeur », écrit Ramdane Batouche, dans le dernier numéro de la lettre interne de l’entreprise privée, dont le siège social est basé à Akbou, dans la wilaya de Bejaia.

Il précise que « l’Algérie consomme près de 600.000 tonnes de papier par an et n’en récupère qu’à peine 10%, dont une grande partie est exportée en l’état ». Il déplore que « les 90% restant se perdent dans la nature et viennent aggraver la pollution ». « C’est dire l’étendue du gâchis tant au plan de la qualité de vie que de l’efficience économique », regrette-t-il.

Ramdane Batouche poursuit en estimant, convaincu, que le recyclage des déchets, en plus de ses vertus sur l’environnement et la lutte contre le chômage, est une activité qui s’inscrit dans la droite ligne de la politique nationale de réduction des importations en les substituant par des produits fabriqués localement.

« Nous pouvons espérer avancer d’autant vite sur ce créneau en friche, que, à quelque chose malheur est bon, le déséquilibre de la balance commerciale, incite à rechercher la plus grande substitution possible de la production locale aux importations, et ce, en exploitant toutes les ressources productives disponibles et en l’occurrence la récupération et le recyclage des déchets », développe-t-il.

M.Batouche affirme que GE met « désormais cap sur une démarche de collecte de déchets de papier carton pour le recyclage ». « Cette activité constitue le premier jalon dans notre feuille de route pour la création d’un segment valorisation des déchets de papier qui puisse dans un proche avenir fournir de la matière première à nos usines », explique-t-il.

Il ajoute que la prochaine étape de ce projet, qui a déjà « avancé » avec la mise en place d’un réseau dense de « collecteurs fidélisés », est « la création d’un grand nombre de points de collecte spécialement dédiés ». Objectif : « atteindre le seuil critique en matière de récupération », précise-t-il. « La création, dans un avenir proche, d’une usine de pâte à papier deviendra une réalité palpable », termine, confiant le patron de GE.

Le volume annuel des déchets ménagers en Algérie est estimé à 12 millions de tonnes avec une proportion de 25% d’emballages de diverses matières. “Les journaux, magazines, imprimés publicitaires, papiers bureautiques, emballages en papiers, en cartons plats et ondulés, et autres, composent pour environ 10% notre poubelle. La proportion évolue de 9.39% en 2010 à 9.75% en 2014. Idéalement, GE devrait atteindre une collecte d’environ 400.000 tonnes/an soit environ 1000 tonnes par jour pour couvrir les besoins d’une éventuelle usine de production de papier”, précise Mohamed Bessa, directeur de communication et exportations chez GE.

General Emballage a inauguré il y a quelques mois une nouvelle usine à Sétif qui produit du carton paraffiné. Ce produit qui convient au secteur agricole était importé à 100%.

En 2016, GE a réalisé un chiffre d’affaires d’environ 11 milliards de dinars et emploie 1.100 personnes réparties sur ses trois sites de production d’Akbou, d’Oran et de Sétif. L’entreprise vise à réaliser 25% de son chiffre d’affaires à l’international d’ici 2020.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (16)

    • TRINITA

      TRINITA

      c’est toujours la meme chose chez nous , tout marche a l’envers, ils ont le gaz et le petrole et vont vers des industries qui necessite l’importation, la toute logique il fallait se baser sur les matrieux naturel existant en algerie et faire la transformation, l’argile le calcaire sont offert gratuitement a des etrangers comme lafarge et vont chez Renault et Nissan pour construire des voitures avec l’argent et les devises de l’Algérie. l’Arabie saoudite que les femmes communiste russe préfèrent appelé les ”chameliers” ont une politique réaliste, il fabriquent le polyéthylène a partir de leurs petrol. nos socialistes aussi appelle les pays du golf les chameliers, nos socialiste disait a propos des minarets de mosquées ”les deux fusées qui n’ont jamais décollé” alors les musulmans algérien ont laissé les socialiste faire leurs politique résultat ”dinars a 200, aucune fusée en orbite, et batata a 100 dinars”

    • libero

      libero

      a azwwaw:respectez les opinions des autres,mais Allah ghaleb question de culture mazalna baad,il faut tout recycler chez vous!!!!!!!!!!!

    • TRINITA

      TRINITA

      il faut prévoir que le carton papier va disparaitre au profit de fardelage en plastique comme le dit ammimouche le papier nécessite beaucoup d’eau faudra que ces pays scandinaves viennent ici pour installer un réseau de collectes via IKEA qui va faire la collecte en arriéré plan, elle monte l’ameublement en Algérie qui est prisé surtout de cuisine et exporte la patte a papier. je crois que les producteur scandinave vont se réintroduire dans la production du craftplatre et papier peint, les constructeurs de maison ont d’énorme difficulté dans le plâtrage des murs ça coute trop chère perte et salissure et manque de précision, vaux mieux collé le plâtre directement et suivie de papier peint si le rouleau de papier peint diminue a250 da le rouleau de 5 m² je pense le cout de la construction va baisser et gagné en temps et en beauté. ça m’etonne les europeens restent lourds en reactivité par rapport aux asiatiques

    • freetospeak

      freetospeak

      J’informe ce Monsieur Ramdane Batouche, PDG de General Emballage (GE), au pays où je réside à savoir le Canada le problème de récupération de papier, de recyclage de plastique ou tout autre chose liée à l’environnement est dépassée… Par contre l’Algérie n’est même pas au stade des balbutiements. L’environnement se déroule dans les têtes des gens et à l’école. Malheureusement, les ordures, sacs et de bouteilles de plastique. jonchent et foisonnent partout dans le pays, même à bord de l’avion à l’atterrissage j’ai constaté cela..

      • Azwwaw

        Azwwaw

        au canada le pays où tu es esclave c’est ta cervelle qui est recyclée car elle sert à rien du tout qu’à débiter des conneries

      • TRINITA

        TRINITA

        ce n’est pas le meme climat, au canada c’est le froid y’a pas de mouvement des gens dehors, les trotoires ne sont utilisé en gros que 2 mois par ans, la meme chose dans les pays du desert les gens ne sorte marcher q’pares le coucher du soleil les trotoires a Djeddah sont propre et vide de 8 heures du matin a 20 heures du soir y’a pas d’usure de souliers ni au canada ni a djedah allez y voir les pays mediterrannée la trotinage demare a 5 heures du mùatin et ne se termine qu’a 1 heures du matin les trorires sont usés vite c’est pourquoi le maire chez nous ne sait quoi faire chaque ans il doit poser un nouveau donc ya de l’argent dans les ponts et chaussés chez nous mais faute d’Étude de marché le ministre fait l’investissement dans la mécanique il vend 5 véhicule tous les 5 ans et il paye la la secrétaire et le vendeur chaque mois, dans la chaussé ya rien d’importation de l’argile grillé et de la roche broyé

    • TRINITA

      TRINITA

      en biochimie il existe ce qu’on appelle des biopolymère qui ont une faculté de se polymériser et de dépolymériser sous une action chimique. donc si on conçois théoriquement une encre doré selon ce principe l’encre en se polymérisant il s’accroche a emballage et lorsqu’il se dépolymérisent il se détache de l’emballage . si disant un fabricant désire récupérer son emballage il va imprimé en dorure vraie puisqu’il détient le secret de détacher l’encre du substrat il faut qu’autre trouveront le procédés pour le faire chez eux, dans les deux cas il y aura un processus de récupération et celui détient l’astuce arrivera a séparer l’or de l’emballage

    • TRINITA

      TRINITA

      j’ai fait un parcours dans le domaine de la recherche en biologie et en chimie, le problème des déchets c’est un problème psychologique et non physique, lorsque le produit redevient prisable il aura de l’intérêt c’est pourquoi il faut créer quelques choses dans emballage pour qu’il aura de la valeur. Moi je pense a des encres ou la matiere elle meme qui contiennent des pourcentages de poudre d’Or. des que les gens sachent que l’emballage plastique ou cellulosique ou autre contient un pourcentage d’or il sera vite retenue et revendue.

    • ammimouh

      ammimouh

      Je souhaite a General Emballage la realisation de ce projet et j’espére que des projets similaires seront lancés dans d’autres regions par d’autres investisseurs.
      Cependant l’objectif ciblé 400 000 Tonnes/an me parait utopique,cela signife une production quotidienne de plus de 1000 T exigeant 1300 T/jour de collecte,de transport et de selection.S’ajoute une consommation d’eau importante car un grand % est perdu dans le sechagedu papier ou carton.Par ailleurs il faut organiser un reseau de collecte avec la contribution des APC;la participation des recuperateurs professinnelles et l’apport de General Emballage.

    • Yassirem

      Yassirem

      Je suis sidéré par la facilité avec laquelle les algériens, à commencer par le premier ministre, balancent les chiffres sans fournir l’origine de ces derniers. Est-ce qu’il y a quelqu’un qui puisse me donner l’origine des chiffres balancés dans cet article?

    • Nourist

      Nourist

      Je ne sais pas pourquoi j’ai l’impression que celui qui a mis le titre n’a pas bien lu l’article, sinon, GE a l’INTENTION de lancer l’usine de recyclage LORSQUE le seuil critique des déchets (1000 tonnes/jour) sera atteint, d’ici la, que fera GE des déchets collectés? peut être qu’il va les exporter lui aussi? qui sais, en tous cas beaucoup mieux que rien et bon courage pour lui

    • Greenhand

      Greenhand

      En effet un vrai général de la vraie industrie j en témoigne car j ai visité l une de ses usines.
      La famille Batouche est connue pour son savoir faire pour rappel ce sont les créateurs de la laiterie djurdjura cédée à Danone.
      L algerie a besoin des hommes comme mr Batouche.

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close