search-form-close
Revivez les principaux événements de ce dimanche 24 mars

Revivez les principaux événements de ce dimanche 24 mars

22h51. Fin de ce direct.

22h50. Les cinq infos qu’il faut retenir de la journée de ce dimanche 24 mars (Lire)

21h48. Abderrazak Makri critique Ramtane Lamamra, et parle de l’ingérence étrangère.

21h42. Oran : un artiste peint sa voiture aux couleurs nationales.

21h38. Le groupe parlementaire des indépendants et les non-inscrits à l’Assemblée populaire nationale (APN), ont appelé dimanche soir le président de la chambre basse du Parlement, Mouad Bouchareb, à convoquer une séance extraordinaire pour « examiner la conjoncture actuelle et prendre les mesures adéquates qui répondent aux aspirations du peuple ». (APS)

21h36. Via le live-tweet de Dilem :

21h35. Soupçons de transferts illicites de devises : les avocats d’Alger mettent la pression sur la Banque d’Algérie (Lire)

21h14. EXCLUSIF – Amar Saadani nous dit tout (Lire)

19h17. Soutien du FLN à Bouteflika : Hocine Khaldoun précise sa position (Lire)

18h55. Cafouillage au FLN : Bouchareb contredit Khaldoun (Lire)

18h54. Hocine Khaldoun, porte-parole du FLN : « La conférence nationale est inutile » (Lire)

18h04. Dans un entretien exclusif à paraître sur TSA et TSA Arabi, Amar Saadani, ex-secrétaire général du FLN, s’exprime sur Bouteflika et plusieurs autres dossiers.

17h54. Montréal : les Algériens manifestent contre le système Bouteflika

[Crédits : DR]

17h43. Paris : grand rassemblement contre le système algérien

17h25. Les décrets présidentiels relatifs à la nomination de Noureddine Bedoui comme Premier ministre et de Ramtane Lamamra au poste de vice-premier ministre et ministre des Affaires étrangères, ont été publiés dans le dernier numéro du Journal officiel (JO).
Le premier décret présidentiel No 19-97, du 11 mars 2019, est relatif à la nomination de M. Bedoui au poste de Premier ministre. Le second décret présidentiel No 19-99, concerne la nomination de M. Lamamra en tant que vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères. Dans le même numéro du JO sont également publiés les décrets présidentiels mettant fin aux fonctions de Premier ministre exercées par Ahmed Ouyahia ainsi qu’aux fonctions de ministre des Affaires étrangères, exercées par Abdelkader Messahel.

17h20. Le PDG de Sonatrach Abdelmoumene Ould Kaddour a apporté son soutien au mouvement populaire en jugeant « légitime » sa revendication. Dans un message adressé aux travailleurs publié dans la dernière lettre interne de Sonatrach, il assure qu’il n’a pris aucune mesure contre les salariés qui soutiennent le mouvement populaire.(Lire)

16h55. Les secrétaires des bureaux du RND apportent leur soutien à Ouyahia, à l’issue de leur réunion aujourd’hui à Alger. (Lire)

[Crédits : DR]

[Crédits : DR]

16h54. Le Syndicat national des chercheurs permanents (SNCP) lance un appel pour un sit-in à la grande poste d’Alger mercredi 27 mars à partir de 10h en soutien au mouvement populaire.

[Crédits : DR]

[Crédits : DR]

16h15. Kassaman retentit Place de la république à Paris

15h56. Des Algériens manifestent en ce moment dans la capitale italienne à Rome, en signe de solidarité avec le mouvement populaire qui réclame un changement de système politique en Algérie.

15h44. Le FLN rejette la conférence nationale proposée par Bouteflika, a déclaré son porte-parole Hocine Khaldoun à Dzair News. (Lire)

الأفلان ضد ندوة الرئيس بوتفليقة ويرفض تأجيل الرئاسيات وتمديد العهدة

الأفلان ضد ندوة الرئيس بوتفليقة ويرفض تأجيل الرئاسيات وتمديد العهدة

Publiée par Dzaïr TV sur Dimanche 24 mars 2019

15h41. Une solution à la crise actuelle : le retour de Liamine Zeroual : une contribution-débat à lire ici.

15h10. Les Algériens manifestent ce weekend dans plusieurs villes européennes, dont Paris.

15h08.

15h00. Le maire d’Alger rejoint le mouvement populaire, raille ceux qui habitent Club des Pins (Lire)


>> Lire sur TSA : Bouteflika, plus solide que le rideau de fer ?

14h42. Plusieurs dizaines d’Algériens manifestent, en ce moment, devant le siège de l’ONU à Genève (Suisse). « Oui à une nouvelle Algérie avec une bonne gouvernance. Non à un régime militaire », lit-on sur l’une des banderoles des manifestants. Beaucoup d’autres manifestants brandissent l’emblème national et des drapeaux amazighs.

14h11. Sur le portail web des services du Premier ministre, la page qui affiche habituellement la composition du gouvernement est bien vide. Seuls les photos et les noms de Noureddine Bedoui, Premier ministre, et de Ramtane Lamamra, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères y sont affichés alors qu’en temps normal, elle contient jusqu’à une trentaine de portraits et de noms de ministres. (Lire)

13h20. TSA DIrect avec Mokdad Sifi, ancien Premier ministre

TSA Direct reçoit Mokdad Sifi, ancien Premier ministre. Un entretien à suivre en direct dans quelques minutes sur notre page Facebook et sur le site www.tsa-algerie.com

12h53. Mohamed-Chérif Benmihoub, économiste, préconise de prendre en urgence des mesures de sauvegarde sur les réserves de change, en les plaçant sous la supervision d’un comité ad-hoc et non pas « entre les seules mains de la Banque d’Algérie », pour éviter de les voir « s’évaporer en partie ». (Chaîne III)

12h50. Smain Kouadria, ex-député et membre de la direction du PT, à TSA : « Le PDG de Sonatrach Ould kaddour fait partie du système finissant et corrompu. Il doit rendre des comptes au peuple. Il décide des richesses du peuple à sa guise et au profit de la clique du clan Bouteflika en bradant nos richesses gazières et pétrolières au profit des multinationales en contrepartie de retour de commission. Il veut mettre la vente du gaz algérien à des géants, qui vont bien sûr prendre une commission, et réduire fortement l’indépendance de Sonatrach, et donc de l’Algérie. J’ai des éléments d’informations officielles que Ould Kaddour est en phase de mettre une nouvelle organisation de travail, c’est-à-dire un nouveau organigramme où il projette de reconfigurer la direction commerciale et réduire fortement ses attributions et prérogatives à l’effet de contracter la vente du gaz à des multinationales, dont ENI et Total ».

>> Lire sur TSA : Sonatrach : pourquoi le maintien du PDG Ould Kaddour est un problème

[ Crédit photo : TSA ]


12h25. RND : Ouyahia réunit les coordinateurs des wilayas.

12h22. Oran : des cadres du RND dénoncent Ouyahia.

12h19. Chlef : à l’appel de l’organisation nationale de défense des droits des patriotes, des dizaines d’éléments d’autodéfense ayant servi
durant la décennie noire manifestent, en ce moment, dans la rue pour réclamer le départ immédiat de Bouteflika et du système politique.
Après une longue marche, les manifestants ont organisé un sit-in près du siège de la wilaya. « Patriotes Djeich, khawa khawa, pas de continuité du système qui a ruiné le pays », scandent les manifestants.

11h32. TSA Direct avec Belkacem Sahli, président de l’ANR


11h00. Tizi Ouzou : l’UGTA appelle à une grève générale demain lundi 25 mars.


10h52. 

10h50. Bouira : des centaines de gardes communaux marchent pour le départ du système.

10h49. Des militants du RND demandent le départ de Ouyahia.

 


10h36. 

10h32. Le personnel de L’APC de Haizer (Bouira) a observé un arrêt de travail de deux heures réclamant le départ du patron de la centrale syndicale UGTA, Abdelmadjid Sidi Said.

10h31. Bab El Oued (Alger) : les travailleurs de la commune manifestent contre le système.

10h24. Tizi Ouzou : les travailleurs d’Algérie Poste manifestent et réclament le départ de Sidi Said de la tête de l’UGTA.

09h50. UGTA : Des syndicalistes réclament le départ de Sidi Saïd.

العمال و النقابيون بصوت واحد « سيدي السعيد ديكاج »!

Publiée par Journal el Bilad sur Dimanche 24 mars 2019

09h47. Sit-in de protestation devant le siège de la mairie de Ben Aknoun (Alger).

La mobilisation contre le pouvoir se poursuit. Hier, des centaines d’avocats, venus de nombreuses wilayas du pays, ont manifesté à Alger pour l’indépendance de la justice et contre les pressions exercées sur les magistrats. (Lire)

Des appels au départ du président se multiplient. L’avocat Farouk Ksentini, connu pour sa proximité avec le pouvoir, a suggéré au président Bouteflika de demander lui-même l’application de l’article 102 de la Constitution. (Lire)

Des partis et des personnalités de l’opposition, réunis à Alger, ont proposé une feuille de route pour gérer la transition. Le plan porte sur « une courte période de transition », de « moins de six mois », pendant laquelle « les prérogatives du président sont confiées à une instance présidentielle ». (Lire)

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

close