search-form-close
Fuite de sujets du Bac : de lourdes peines prononcées

Fuite de sujets du Bac : de lourdes peines prononcées

La justice frappe fort dans plusieurs affaires de fuite de sujets des épreuves du baccalauréat en Algérie. Des condamnations à des peines de prison ferme ont été prononcées par plusieurs tribunaux ce lundi 14 septembre, deuxième jour du bac, annonce le ministère de la Justice dans un communiqué.

Le tribunal de Hassi Bahbah (Djelfa) a condamné deux individus à trois ans de prison ferme avec dépôt et 500 000 dinars d’amende pour avoir fuité le sujet de l’épreuve de langue arabe ainsi que les réponses.

À Tébessa, une peine de 18 mois de prison ferme avec dépôt et une amende de 100 000 Da a été prononcée à l’encontre d’un individu coupable des mêmes faits.

Le tribunal d’el Aouinat, dans la même wilaya, a condamné un homme et une femme à une année de prison ferme avec dépôt et 50 000 dinars d’amende.

La même source signale la condamnation d’une femme à Laghouat à une année de prison ferme et 100 000 dinars d’amende. La même peine a été prononcée contre deux individus à Ksar Chellala (Tiaret), tandis que le tribunal de Oued R’hiou (Relizane) a condamné un autre à dix mois de prison et 100 000 Da d’amende. À El Menia (Ghardaïa), un individu est en garde à vue.

Les investigations sont en cours pour élucider de nombreuses affaires similaires dont les auteurs ont été identifiés, annonce le communiqué du ministère qui assure que l’instance nationale de lutte contre la cybercriminalité et les brigades de répression de la cybercriminalité à travers le territoire national traquent ce genre d’actes et veillent à assurer le bon déroulement des épreuves du baccalauréat. L’intervention de ces instances a limité le nombre des délits de ce genre, se félicite le ministère de la Justice.

| LIRE AUSSI : Tricherie au BEM 2020 : 1ere condamnation à la prison à Guelma

  • Les derniers articles