search-form-close
Soutien du FCE au cinquième mandat de Bouteflika : les arguments de Haddad

Soutien du FCE au cinquième mandat de Bouteflika : les arguments de Haddad

Le président du FCE, Ali Haddad, a réitéré, ce samedi 8 septembre, l’appel de l’organisation patronale qu’il dirige à la candidature de Bouteflika aux présidentielles de 2019.

« Notre appel résulte de notre conviction inébranlable en un avenir prospère pour notre pays sous la conduite de son excellence monsieur le président de la République Abdelaziz Bouteflika », a expliqué Ali Haddad, lors d’un discours qu’il a prononcé en marge du lancement de l’opération « Un cartable pour l’avenir ».

Le président du FCE a repris le même argumentaire que celui de tous les autres soutiens au cinquième mandat pour Bouteflika et qui se base principalement sur le « bilan » du président.

« Pour ma part, j’estime en mon âme et conscience que son excellence monsieur le président de la République Abdelaziz Bouteflika a le très grand mérite d’avoir remis l’Algérie sur la voie du développement alors que durant la période sanglante des années 1990 les caisses de l’État étaient vides et le pays vivait l’isolement sur le plan international », a argué le patron du FCE qui a déroulé le bilan de l’action économique de Bouteflika.

Parmi les « grandes réalisations » de Bouteflika, avoir « rétabli la stabilité et la sécurité dans le pays », après la décennie noire du terrorisme tout en tout en appuyant et prolongeant l’action de l’ANP par sa « démarche politique et sociale clairvoyante ».

Dans son discours, Ali Haddad a lié l’action du FCE au programme du président Bouteflika. « Notre action tire son essence même du programme de son excellence monsieur le président et le rôle du FCE a été de contribuer et de continuer à donner corps à cette orientation, à cette ambition plus précisément, pour laquelle les pouvoirs publics, sous la conduite du Président, ont travaillé à réunir toutes les conditions et tous les soutiens nécessaires », a-t-il notamment déclaré.

Rappelant les « chantiers de grande envergure » dont les « méga-programmes routiers et autoroutiers, de transport (métro et tramways, modernisation du rail), du grand port du centre, d’aménagement de zones industrielles, d’énergie, d’eau, de télécommunication et de fibre optique », Ali Haddad a salué l’enclenchement d’une « véritable refondation de notre vision du développement économique ».

Ali Haddad, insistant sur les « réalisations du président », a également rappelé les « deux acquis majeurs et qui donnent fierté à la nation, à savoir, la promotion de la femme et la consolidation de l’unité nationale par la réappropriation de l’identité nationale dans la plénitude de ses composantes et prenant en charge sa dimension amazighe, langue, culture et traditions ».

Cette action du président a permis de constituer un « socle commun pour un futur gagnant, pour une économie prospère, préservant le lien social, et qui travaille à gagner plus en attractivité et en qualité », avec lequel les membres du FCE se disent « fondés pour vouloir contribuer encore plus à consolider de tels acquis et à poursuivre l’œuvre fondatrice sous la conduite éclairée de celui qui en a été le stratège et l’artisan, son Excellence M. le Président Abdelaziz Bouteflika ».

« C’est en égard à tout cela que nous avons appelé et réitérons notre appel avec la même sincérité, respect et déférence notre Président à poursuivre son œuvre magistrale en se présentant aux élections présidentielles de 2019 », a encore déclaré Ali Haddad, avant de conclure son discours en rappelant l’engagement du FCE à « à tout mettre en œuvre pour réussir sous la haute gouvernance de M. Abdelaziz Bouteflika, le pari d’un développement national solidaire, porteur de progrès et de prospérité ».

close