search-form-close

Les médecins résidents n’assureront plus le service minimum à partir du 1er mai

Les médecins résidents n’assureront plus à partir du 1er mai prochain le service minimum et l’activité de garde, a annoncé ce mardi le Collectif autonome des médecins résidents algériens (Camra) dans un préavis rendu public.

« Suite à l’amer [sic] constatation avec la tutelle et suite aux agissements arbitraires et [sic] illégales [sic] de l’administration de l’hôpital et dans le cadre de durcissement de notre mouvement de contestation et vu [sic] la situation financière très délicate des résidents les mettant dans l’incapacité de subvenir aux frais de transports pour rejoindre leurs lieux de travail ; nous vous informons que la présence des résidents dans les points de garde ne sera plus assurée à partir du 01/05/2018 », a indiqué la Camra.

Le mouvement de grève des médecins résidents dure depuis cinq mois, dont près de trois mois durant lesquels les médecins résidents « vivent dans la précarité suite aux sanctions arbitraires de l’administration de l’hôpital », a indiqué en outre le Collectif.

Les médecins résidents réclament notamment l’amélioration de leurs conditions de travail et surtout l’abrogation du caractère obligatoire du service civil ainsi que l’abrogation du service militaire pour les médecins résidents.

| LIRE AUSSI : Service national : l’armée répond aux médecins résidents

close