search-form-close
  • Brent: $57,21-1,67%
  • Taux de change: 1 € = 134,35 DZD (Officiel), 204 DZD (Parallèle)
  • TSA Météo

Seddik Chihab répond à Boukrouh et aux partisans de l’article 102

DR
Seddik Chihab, porte-parole du RND

ENTRETIEN. Seddik Chihab est le porte-parole du RND. Mardi, il a représenté son parti à la réunion des partis de l’alliance présidentielle. Dans cet entretien, il évoque ce que Ouyahia leur a dit et répond à Boukrouh et à ceux qui appellent à l’application de l’article 102.

| LIRE AUSSIDébat sur l’application de l’article 102 : « Montrez-nous le Président »

Quel était l’objet de la réunion du Premier ministre avec les chefs des partis de la majorité présidentielle ?

Je pense que le principal objectif de la réunion était de se concerter avec les partis de la majorité présidentielle autour du plan d’action du gouvernement et sa mise en œuvre. C’est une réunion de coordination entre des partis alliés qui soutiennent le président de la République, son programme et qui ont le souci de sa mise en œuvre. Je ne sais pas pourquoi les gens trouvent cela extraordinaire alors que la démarche est tout à fait ordinaire.

L’Exécutif n’a pas l’habitude de consulter ou de solliciter des avis sur son plan d’action et la manière de l’appliquer…

Cela se produira à chaque fois que ça sera nécessaire. Aujourd’hui, les vertus du dialogue sont connues et reconnues. Le président de la République a toujours insisté sur le renforcement du front interne. Et cela ne peut se faire que par la concertation. Le Premier ministre s’est adressé à ceux qui soutiennent le programme du Président, mais si les partis de l’opposition demandent à être reçus, ils le seront.

Cela veut dire que le Premier ministre ne va pas inviter les partis de l’opposition ?

En effet, il ne va pas les inviter puisqu’il y a une majorité et une opposition qui a d’ores et déjà fait savoir qu’elle était contre le programme. Il est normal qu’ils ne soient pas invités. Le dialogue reste toutefois ouvert et ses canaux sont multiples et variés. Sur ce plan, il n’y a pas de problème.

Le Premier ministre a dressé un tableau de la situation économique du pays dans son plan d’action. Qu’est-ce qu’il vous a dit ?

Évidemment, dans son plan d’action, le Premier ministre est très clair sur la situation économique et financière. Lors de la réunion, il nous a précisé que la situation était difficile. Nous avons une baisse continue des prix du pétrole qui nous a fait perdre plus de la moitié de nos revenus. Nous devons donc envisager les choses de façon plus pragmatique. Le déficit du Trésor public de manière générale pose problème et il est évident que nous devons nous mobiliser pour pouvoir y faire face.

Ahmed Ouyahia ne tiendra pas le même discours que ses prédécesseurs sur la situation économique du pays, qui ne semblaient pas inquiets ?

Non, je ne crois pas ! En tous cas, il ne nous a pas tenu ce discours lors de la rencontre. Il a été clair, net et précis. D’ailleurs, de l’avis des experts, le plan d’action du gouvernement, qu’il va présenter dimanche, contient un diagnostic précis et sans concessions de la situation financière du pays. Je vous renvoie également à l’orientation du Président lors de la dernière réunion du Conseil des ministres où il a demandé de façon claire à ce que le gouvernement communique et dit la vérité au peuple algérien.

Quelle vérité justement ?

Dire que la situation est difficile mais pas aussi dramatique comme certains essaient de le faire croire notamment à travers les journaux. Cette vérité ne doit pas nous effrayer.

| LIRE AUSSIOuyahia prépare les Algériens à des annonces douloureuses

Le Premier ministre a lui-même dressé un tableau sombre de la situation économique…

Aujourd’hui, notre situation n’est pas aussi dramatique sur le plan global. Il faut rétablir certains équilibres.

Le gouvernement a justement décidé d’aller vers un financement interne non-conventionnel. Est-ce que ce choix n’est pas dangereux ?

Je ne pense pas qu’il y ait des risques au sens propre du terme dès lors que le gouvernement sait à quoi s’en tenir et qu’il a d’ores et déjà quelques solutions pour pouvoir remédier à la spirale inflationniste qui peut en résulter. Il faut rappeler qu’on n’avait pas beaucoup d’options. Soit c’est le financement interne non-conventionnel, soit c’est l’endettement extérieur. Le Président a de manière claire interdit le recours à l’endettement extérieur.

| LIRE AUSSIEndettement extérieur : un tabou qui a la vie dure

Est-ce que ce mode de financement n’est pas dangereux dans un pays comme l’Algérie ?

Aujourd’hui, il faut que la Banque d’Algérie soit le seul garant et le véritable contrôleur de l’utilisation de cet argent. Dans le projet de loi sur la monnaie et le crédit, il est clairement indiqué que cet argent est destiné à rétablir les équilibres, diminuer la dette publique interne et surtout alimenter le Fond national d’investissement (FNI). C’est aussi une façon de revitaliser notre économie. La durée de cette disposition est de cinq ans. Et je pense qu’on pourra sortir de cette spirale avant la fin de ce délai.

Comment sortir de la spirale sans lancer des réformes structurelles ?

Des réformes s’imposent d’elles-mêmes. Je pense qu’il va y avoir des réformes profondes en matière de fiscalité et de dépense publique pour très bientôt. Mais chaque chose en son temps. Aujourd’hui, nous avons le plan d’action qui sera débattu dès dimanche, puis voté.

À quoi les Algériens doivent-ils s’attendre sur le plan économique ?

Je ne pense pas qu’il y aura un chamboulement majeur dans la politique sociale de l’État. Le président de la République tient à ce que l’État continue à assurer sa fonction sociale et donc à préserver les couches défavorisées.

Le gouvernement ne va donc pas revoir sa politique de subventions dans le cadre de la Loi de finances de 2018 ?

Reconsidérer la politique de solidarité nationale et de développement des actions de soutien et d’entraide de façon beaucoup plus juste et équitable est nécessaire. Cependant, je pense qu’il est encore prématuré de mettre en œuvre cette révision. Cela étant dit, il est clair que la situation actuelle nous oblige à travailler plus et à dépenser moins.

Selon nos confrères du Soir d’Algérie, le Premier ministre a indiqué qu’on n’aurait pas eu de quoi payer les fonctionnaires sans le financement interne non-conventionnel. Est-ce que la situation est aussi grave ?

J’ai participé à cette réunion. Personnellement, je n’ai pas entendu cette phrase. Elle m’a peut-être échappée.

Reconstituer une alliance présidentielle est-il à l’ordre du jour ?

Nous ne sommes pas à ce stade de la réflexion. D’ailleurs, on n’a pas besoin d’une structure pour coordonner et se concerter.

Avez-vous discuté des appels à l’application de l’article 102 de la Constitution ?

Nous avons été unanimes à dénoncer et condamner ces appels. Tout le monde sait que le Président n’est pas dans sa meilleure forme. Ce n’est pas un secret et lui-même l’assume depuis très longtemps avec courage et dignité. Mais cela ne l’empêche pas de s’acquitter de ses tâches constitutionnelles. Le Président est bien là. Ceux qui appellent à l’application de l’article 102 de la Constitution veulent nous ramener au point de départ.

Quel point de départ ?

L’anarchie et le chaos. Le Président a été légitimement élu par une majorité écrasante des Algériens. Aujourd’hui, il assume ses fonctions. Si ses apparitions publiques ne sont pas nombreuses, cela ne veut pas dire qu’il ne continue pas à travailler, à gérer et à orienter. Ceux qui veulent appliquer l’article 102 doivent avoir les moyens de leurs revendications. Pour l’instant, ils n’ont ni la légitimité populaire, ni la majorité parlementaire et encore moins le droit constitutionnel (pour demander le départ du Président, NDLR).

Vous avez indirectement appelé à des poursuites judiciaires contre Noureddine Boukrouh qui vous a répondu hier. Pourquoi ?

Cela n’a rien à voir avec l’opposition ou la majorité, c’est la Constitution qui détermine les symboles de l’État dont le président de la République. Vient ensuite la loi qui sanctionne toute atteinte à ces symboles. Quand on s’attaque à la personne du Président, on tombe sous le coup de la loi.

Vous avez critiqué la justice…

On se demande pourquoi elle ne s’est pas autosaisit. Pour moins que cela, la justice est intervenue. En tant que citoyen et militant, je ne conçois pas que quelqu’un vient se poser en donneur de leçons et croit se permettre tous, même d’insulter le président de la République.

Noureddine Boukrouh a indiqué hier dans sa réponse qu’il ne savait pas si votre déclaration « est le braillement personnel du valet en question ou l’acte préliminaire d’un plan destiné à me faire taire par tous les moyens ». Que répondez-vous ?

Ceux qui me connaissent et le connaissent savent qui d’entre nous deux a des gênes de valet. Ceci dit, demander à ce que la loi soit appliquée est en soi un acte de citoyenneté. Par contre, se cacher derrière une position politique pour déverser sa haine parce qu’on n’a pas pu pérenniser ses positions au sein du pouvoir est en soi immoral et lâche.

  • Ailleurs sur le Web

  • Les derniers articles

  • Votre avis (86)

    • cherlok

      cherlok

      Tout d’abord vous n’êtes pas majoritaire et tout le monde sait, y compris vous, tout est trafiqué.
      Secundo, l’opposition sur quelle décision elle va vous soutenir, c’est pas la même vision, c’est pas les mêmes objectifs et c’est pas les mêmes stratégies, votre stratégie est de réduire les charges, pas de vrais investissements, car il y a pas de compétences et le savoir faire nécessaires pour créer des produits de grandes valeurs ajoutées compétitifs à internationale capable de remplacer les pertes en devis dues à des baisses contenues du prix du pétrole à l’exportation, qui est, à présent, le seul moyen de rentrer de devis.

    • freetospeak

      freetospeak

      Dites-moi très franchement, le régime en question que tout le monde critique, que tout le monde fustige, tout le monde sait qu’il est corrompu et corrupteur puisque Bouteflika lui-même en est un, il avait remis un chèque à Nicolas Sarkozy en main propre et avoir remis aussi un autre chèque à l’entreprise Alsthom lorsque celle-ci était en difficulté financière. (voir vidéo sur YouTube). De toute façon, c’est nous qui sommes responsables en premier car nous les avons laissé faire de nous des ignorants, des dociles et des irréfléchis…

    • oualilo

      oualilo

      L Algérie a été libéré par plus d’un million de martyres, elle a perdue ses meilleurs enfants dans les moments les plus sombre de son histoire.
      Il est donc irresponsable et irrationnel de suspendre son destin à celui d’un seul homme même s’il est en bonne santé (et malheureusement ce n’est pas le cas).
      Arrêtez ou non du dieux de nous prendre pour des cons.

    • hrire

      hrire

      Avec des sorties moins nombreuses mais il suit et la situation du pays est devenue tellement Merdique que la situation de la Somalie est cent fois meilleure que la notre alors qu’en sera t il s’il abste totalement a tes yaux y a ChekameLes honnetes gens de ce pays vous disent une et seule chose va te faire encculer si tu trouves qui veut le faire

    • Galileo

      Galileo

      Gouvernement de merdes perimées..20 ans d’un programme de fakhamatouhou qui n en a pas fini encore de ruiner le pays grace a la Bonne Gouvernance du nabot impotent et pourri ..et ces couillons qui continuent a brosser..vous devriez tous comme vous etes, etre traduits devant les tribunaux, rendre compte et fusillés pour haute trahison a la nation, atteintes graves a l economie et la sureté de l ‘état..yenaadin rabkoum ya kleb, etfouh.

    • Dommage

      Dommage

      Avec tout respect aux responsables algériens ils ont pas de solution pour satisfaire le peuple à chaque discours juste parler pour parler dommage pour ce beau pays l’Algérie.

      • hrire

        hrire

        Il n’y a pas de respectueux parmi ceux qui ont accepte des responsabilite sous fakhamatou

    • freetospeak

      freetospeak

      Bouteflika avait acheté Nicolas Sarkozy avec un chèque qui lui a été remis en main propre. (voir vidéo sur YouTube).

      • hrire

        hrire

        Et en mepris au peuple Alferie qui au passage merite son sort a efface des dettes exterieures avec un seul trait de stylo sans consulter ces Chekamas du parlement et surtout ceux du Senat

    • freetospeak

      freetospeak

      1- Moi Kabylo-Canadien résidant au Canada, Écoute Seddik Chihab, puisque tu t’adresses à ceux qui sont partisans de l’article 102. Eh ben, j’en fais partie de ces gens-là, mais pas seulement ça, je suis aussi parmi ceux qui demandent la disparition de bouteflika de son fauteuil roulant sur lequel est assis depuis voilà des années, des personnes constituants la pseudo assemblée fantoche, le pseudo sénat, la constitution qui a été élaborée au cinéma majestic aujourd’hui baptisé Atlas, la police, la gendarmerie, l’armée et toutes les institutions car tout cela ont été constitués sans légitimité populaire…

    • freetospeak

      freetospeak

      2- Rappelez-vous du putsch de 1962, c’était parti de là. Nous Kabyles sommes pas prêts d’oublier le débarquement de l’armée des frontières, la guerre de 1963, printemps 80, octobre 88, printemps noir de 2001 avec les 120 jeunes assassinés, bentalha et les lindja qui sont venus à 3 hures du matin en faisant le mur pour y pénétrer, ma fille de 5 ans dormait, je ne pardonnerai jamais même si dieu me le demanderait. À mes yeux et aux yeux de tous les Kabyles en excluant les Kabyles de service vous représentez que vous-mêmes…. Vous êtes notre mal. À bas l’islamisme, à bas la dictature de Boutelfika, à bas le conformisme..

    • freetospeak

      freetospeak

      Moi Kabylo-Canadien résidant au Canada, Écoute Seddik Chihab, puisque tu t’adresses à ceux qui sont partisans de l’article 102. Eh ben, j’en fais partie de ces gens-là, mais pas seulement ça, je suis aussi parmi ceux qui demandent la disparition de bouteflika, à jamais des personnes constituants la pseudo assemblée fantoche, le pseudo sénat, la constitution, les corps de la police, gendarmerie, l’armée, les institutions car tout cela ont été constitués sans légitimité populaire… Rappelez-vous du putsch de 1962. Nous Kabyles sommes pas prêts d’oublier le débarquement de l’armée des frontières. À mes yeux et aux yeux de tous les Kabyles en excluant les Kabyles de service vous représentez que vous-mêmes…. Vous êtes notre mal.

    • chifi

      chifi

      Qui peut-il être ce machin de seddik chiheb? Juste un fonctionnaire, carriériste au sein d’un parti, crée dans les laboratoires du drs. Pour lui, il n y a aucune raison de déstabiliser une situation de rente, où sa place de député à vie est assurée.

    • freetospeak

      freetospeak

      L’Algérien arabe ne sera jamais libre, l’arabe aime être dominé, aime être écrasé, aime être lécheur se prétend religieux-fait de mal que de bien, il a tous les défauts du monde… À cause de cet arabe nous Kabyles vivons vraiment très mal…… Nous aimerions notre indépendance pour qu’on puisse vivre nous Kabyles librement.

      • hrire

        hrire

        Si seulement tu connais la bravoure de cet Arabe

    • freetospeak

      freetospeak

      Les pouvoirs illégitimes appartenant au régime car c’est lui qui les avaient donnés naissance. en sont la cause de nous de tous nos problèmes multidimensionnelles à savoir identitaire, linguistiquement, culturellement, économiquement, socialement, politiquement, moralement, et est la cause de l’islamisation de notre société ancestrale… Je répugne ce régime avec toutes ses composantes.

    • ammimouh

      ammimouh

      Honte a vous si BOUKROUH, rien ne vous autorise a employer ce qualificatif pour un parti politique algerien quelque soit sa tendance ou son origine de fondation.
      Honte a vous si CHIHAB,qui etes vous et quel est votre passé pour traiter un citoyen algerien de valet?
      Pour le lamda algerien,vous émargez tous les deux pour un salaire ou une pension de retraite mensuelle egale au minimum a 12 mois d’un salaire d’un cadre moyen et a 18 mois celui d’un ouvrier qualifié
      vos polimiques deplacées sont scandaleuses

      • chaib

        chaib

        Helas pour ces gens là le salaire ou la pension ne sont rien ! demandez a Ouyahya combien il a payé la residence qu’il a acquis aupres des biens de l’Etat et qui vaut aujourd’hui plusieurs centaines de millions de Dinars ! demandez a Sellal combien de terrains, maisons, apparrtements il a du vendre (directement ou indirectement) depuis qu’il etait Chef de daira, puis wali puis et puis…demandez a Nezzar comment son fils est aujourd’hui a la tete d’une entreprise qui s’est appropriée l’espace hertzien (bande passannte) et qui vaut aujourd’hui un bon petit milliard de Dollars, et puis demandez a tous ces diplomates qui revenus de leurs ambassades demandent des logements a l’Etat alors que leurs villas sont louées a des ambassades ou compagnies etrangeres…trop longue la liste

    • freetospeak

      freetospeak

      L’Algérien surtout celui qui se prétend arabe ne sera jamais libre, l’arabe aime être dominé, écrasé, dominé, lécheur et soi-disant religieux alors qu’il a tous les défauts du monde… D’ailleurs à cause nous Kabyles vivons mal…… Nous par contre sommes aimerions et notre indépendance nous l’aurons tôt ou tard…

    • freetospeak

      freetospeak

      Il n’Est pas possible qu’on parle de citoyenneté en Algérie,. la citoyenneté s’arrache, elle s’acquière par des luttes contre la dictature, la répression, l’ignorance, l’islamisation de la société, la corruption, le conformisme, le pouvoir illégitime comme celui contre lequel je lutte pour qu’il disparaisse de nos yeux et de nos têtes. Chassons tout ce qui est nuisible pour nous nous Kabyles tels que le faux parti fln, le clan d’oujda, le rnd, le msp, le taj, le mpa, les associations proches du régime, les faux anciens combattants nourrissent des privilèges, de la pseudo assemblée, du faux sénat, de toutes les institutions (police, gendarmerie, militaire), les pseudo maires, les faux préfets pour ensuite repartir de zéro, car aujourd’hui personne ne peut dire que je suis légitime.

    • AmrAissiar

      AmrAissiar

      “On a pas de quoi payer nos fonctionnaires” Comment une telle phrase puisse vous échapper ???

      • Genseric

        Genseric

        Il parle de lui et de ses congénères . Leur masse salariale est tellement énorme qu’il a peur qu’elle ne soit grignoter . La réunion initiée par le cynique Ouyahia va dans ce sens : leur promettre qu’il ne touchera pas à leurs privilège dans la loi des finances de 2018 .

    • chaib

      chaib

      Chiheb dit: “Demander l’application de la loi est un acte de citoyenneté”, il a raison mais dans un pays democratique ! cela ne peut pas être une regle dans le pays ou les citoyens n’ont pas le droit de se reunir librement pour ecouter une conference d’un ecrivain mondialement connu et admiré et même, et cela est un cas de jurisprudence établi, dans un pays ou un citoyen depose plainte pour un abus de pouvoir et se retrouve en prison ! Non Mr. Chiheb vous devez reviser votre cours de geographie politique avant de parler

    • freetospeak

      freetospeak

      – Ces gens-là qui se prétendent légitimes au yeux des Algériens alors qu’ils ne le sont pas alors pas du tout… Moi leur place je serais allé me cacher loin en raison de leur indignité. Ce S.Chihab qui répond à Boukrouh et aux partisans de l’article 102, il en est un, il ose critiquer l’ancien président du PRA pour ses articles. L’Algérie a besoin ‘immédiatement d’un changement radical. Moi personnellement je ne veux nullement que ces personnes là aux mains entachées de sang, de corruption et plein d’autres choses néfastes parlent en mon nom, je leur interdis.

    • freetospeak

      freetospeak

      1- Ces gens-là qui se prétendent légitimes au yeux des Algériens alors qu’ils ne le sont pas alors pas du tout… Moi leur place je serais allé me cacher loin en raison de leur indignité. Ce S.Chihab qui répond à Boukrouh et aux partisans de l’article 102, il en est un, il ose critiquer l’ancien président du PRA pour ses articles. L’Algérie a besoin ‘immédiatement d’un changement radical. Moi personnellement je ne veux nullement que ces personnes là aux mains entachées de sang, de corruption et plein d’autres choses néfastes parlent en mon nom, je leur interdit.

    • freetospeak

      freetospeak

      2- Sachez que je l’avais aperçu pour la première fois au cinéma Algéria, lors d’un débat autour de la charte de 1976, il avait juste 26 ans, je me demande où étaient-il pendant ce temps-là Ouyahia, chikab, bouteflika, said bouteflika, saadaini, belkhadem et toutes la racaille aujourd’hui nous font souffrir des problèmes multidimenssionnelles. Les gens que j’ai cités ci-dessus sont indignes ! Sachez aussi que j’Ai honte d’être algér…rien!! C’est la raison pour laquelle je me suis fait nommé Kabylo-Canadien…Un jour Kabyle deviendra j’espère une citoyenneté honorable. D’ailleurs, elle est déjà honorable puisque le monde entier apprécie les Kabyles..

    • freetospeak

      freetospeak

      Sachez que je l’avais aperçu pour la première fois au cinéma Algéria, lors d’un débat autour de la charte de 1976, il avait juste 26 ans, je me demande où étaient-il pendant ce temps-là Ouyahia, chikab, bouteflika, said bouteflika, saadaini, belkhadem et toutes la racaille aujourd’hui nous font souffrir des problèmes multidimenssionnelles. Les gens que j’ai cités ci-dessus sont indignes ! Sachez aussi que j’Ai honte d’être algér…rien!! C’est la raison pour laquelle je me suis fait nommé Kabylo-Canadien…Un jour Kabyle deviendra j’espère une citoyenneté honorable. D’ailleurs, elle est déjà honorable puisque le monde entier apprécie les Kabyles..

    • aferkaoui

      aferkaoui

      Quand on a vue le titre on comprend tout de suite le niveau et la porté du dialogue.Depuis le temps je ne crois pas qu’il y a encore des crétins qui y croient .

    • freetospeak

      freetospeak

      1- Ces gens-là qui se prétendent légitimes au yeux des Algériens alors qu’ils ne le sont pas alors pas du tout… Moi leur place je serais allé me cacher loin en raison de leur indignité. Ce S.Chihab qui répond à Boukrouh et aux partisans de l’article 102, il en est un, il ose critiquer l’ancien président du PRA pour ses articles. L’Algérie a besoin ‘immédiatement d’un changement radical. Moi personnellement je ne veux nullement que ces personnes là aux mains entachées de sang, de corruption et plein d’autres choses néfastes parlent en mon nom, je leur interdit.

      • Genseric

        Genseric

        Personne ne parle au nom d’un canadien ! 🙁

    • freetospeak

      freetospeak

      2- Moi suis Kabylo-Canadien résidant au Canada, farouche opposant au régime d’Oujda et des islamistes, ce régime je le combats même à distance. Je me souviens toujours du jour où hama loulou m’avait embarqué, assommé ensuite je m’étais retrouvé au commissariat du 8e dans une cellule je criais vive Israël. Après, on m’Avait conduit à la centrale où je me suis retrouvé pour la première fois parmi les délinquants. C’est tout cela qui m’ont poussé à détester la violence, la répression, la dictature, la corruption, l’islamisation de la société, le régime d’oujda et plein d’autres choses néfastes… Je suis Kabylo-Canadien et fier de l ‘être et je le resterai… Je ne suis pas Arabe.

      • Genseric

        Genseric

        Moi , algérien lambda , je te dis va te faire foutre . Tu n’es pas un kabyle algérien . Puisque t’es un canadien d’origine kabyle , en quoi les problèmes de l’Algérie te concernent ? S’ils t’ont mis parmi les délinquants , parce que c’est ta vraie place . Ils ne peuvent pas te mettre parmi les prévenus politiques quand même ! Déjà qu’on a plein de faux moudjahidines , de faux dévots, de faux partis, de faux ministres et même un président de la république fabriqué ; alors il ne faut pas en rajouter encore !

    • AiglRoyal

      AiglRoyal

      Il est encore là, parce-que l’armée n’a pas encore trouvé la formule magique pour l’évincer du trône, sans s’attirer les foudres des lobbys financiers, et de l’hexagone, les remous du peuple ainsi que les prises de positions de leurs parrains d’Orient et d’Occident.
      Vous cher lecteur, pouvez aider notre armée à trouver la formule magique. En somme un échec et mat sans trop de casses.

      • Genseric

        Genseric

        Oui. Il n’y a pas mieux que l’article 102 ! … du moins pour le moment

    • AiglRoyal

      AiglRoyal

      Il ne s’agit pas de l’article 102 même mais de toute la constitution qui est trituré, malaxée, fracturé, remodelée a la façon des momilles, qu’il faudra reconstruire de fond en comble, et la soumettre au peuple pour un référendum. Mais avant, concevoir une charte nationale à l’exemple de 1976, mais adaptée à la réalité actuelle.
      Toute l’opération doit être effectuée de manière impartiale avec des arbitres nationaux et internationaux. Laisser au peuple au moins une partie de la souveraineté bradée à l’hexagone.

    • elmountasir

      elmountasir

      erratum ..ceci représente un pourcentage conséquent de la dépense-et non la dette-

    • elmountasir

      elmountasir

      Moi,j’aurais souhaité que ce Monsieur nous dise combien il perçoit comme revenus par mois ,de cette façon, on aura une estimation de la masse salariale de tous les fonctionnaires de l’Etat -députés compris car ,avec leur cinéma en fait ils en font partie ,et on comprendra pourquoi l’Etat risque de ne pas payer ses fonctionnaires (il faut lire fonctionnaires supérieurs -parce que,en fait ,ce sont eux qui bouffent la quasi totalité de la masse salariale puisque leurs salaires sont colossaux, et ceci rer”sente un %i conséquent de la dette ,c’est ce qui pousse Ouyahia à recourrir à la planche à billets.
      vous avez compris pourquoi ils craignent pour leurs salaires.!

    • AiglRoyal

      AiglRoyal

      Je ne suis peut-être pas d’accord avec les propos de Mr Boukrouh, ou du moins de la manière qu’il souhaite le changement, mais oui dans le principe. Et c’est de son droit de s’exprimer sur la situation politique et économique du pays. Toute représaille ne ferait qu’enfoncer les clous dans la plaie, de la part d’une équipe de dictateurs dans un pays démocratique dans sa mentalité ses mœurs et ses principes.
      Il a le mérite et le courage de dire ce qu’il pense. Foutez lui la paix. Le pétrole est monté, occupez vous plutôt de vos comptes a garnir, et faites crever le peuple.

    • DUPIPO

      DUPIPO

      Ce sinistre personnage, pion feode a ses maitres est le prototype genetique de la source du mal cause a ce pays. Sans foi ni loi, il use de discours circonstanciel creux, primaire et demagogique en contre partie de vils privileges bassement materiels jetes par ses maitres.

    • freetospeak

      freetospeak

      Le rnd est la progéniture du faux parti fln! Voilà une horde sauvage de loups est lâchée par leur maitre Said Bouteflika au secours de son frère malade, personne ne sait où se trouve, peut-être qu’il se trouve à l’hôpital des invalides, à Zéralda ou quelque part ailleurs… Ça me rappelle Boumediene dictateur lorsqu’il était malade… À cette époque là j’étais à Paris. Toutes les spéculations sont permises pendant que le pays, l’Algérie, se trouve coincé.

    • freetospeak

      freetospeak

      Le rnd est la progéniture du faux parti fln! Voilà une horde sauvage de loups est lâchée par leur maitre Said Bouteflika au secours de son frère malade, personne ne sait où se trouve, peut-être qu’il se trouve à l’hôpital des invalides, à Zéralda ou quelque part ailleurs… Ça me rappelle Boumediene dictateur lorsqu’il était malade… À cette époque là j’étais en à Paris. Toutes les spéculations sont permises pendant que le pays, l’Algérie, se trouve coincé.

    • Bellom

      Bellom

      Mr. S.C – “porte hiboussa” du ReNeDou..Tu feras mieux d’aller piloter ” le pousse pousse à 4 roues ” de Sidek! tant que tu as encore de la forçe.. En plus l’avantage, tu seras payé comme cadre d’état. ou en tant que “Pilote de ligne”

    • Expressions

      Expressions

      Algérien Algériennes réveillé vous on nous prend pour des moins que rien c’est pour cela que la situation dans tout les domaines et ainsi surtout autour de l’état du président Fantôme qui ne respecte pas le peuple et pourtant le dicton du pays dis bien tout pour le peuple rien que pour le peuple non !!!…

    • MerzakleGitan

      MerzakleGitan

      Haha, il use des grands mots, “symboles de l’état”, “constitution”, “atteinte”…tu me fais rire le chihab. C’est qui, qui a taillé une constitution sur mesure à sa personne ? Vous parlez d’atteinte. On amende une constitution pour le bien être du peuple et non pour le bien être du président. Vous parlez d’une légitimité populaire ? Oui d’accord, ok, on a été 99% à voter pour lui en 2014, allez, même 100% si ça peut vous faire plaisir. Aujourd’hui on est en 2017 cher maître, et en 2017, ce cher président est inaudible. La fonction de président ne se délègue pas comme vous devez le savoir. Qu’on nous présente alors la personne qui a été déléguée. Soyez sage, laissez le reposer, laissez le partir, Allah y chafih, mais de grâce, vous êtes entrain de foncer droit dans le mur et nous avec.

    • freetospeak

      freetospeak

      Voilà le clan de Bouteflika lâche ses chiens pour venir à son secours contre l’Article 102 de la pseudo constitution lui-même d’ailleurs l’a rafistolée à sa taille pour perdurer là où il se trouve malgré malade cloué à son fauteuil roulant depuis déjà des années. Et puis on sait même pas s’il est vivant ou pas!?

    • Idirdonc

      Idirdonc

      Ce larbin de sadiq veut nous faire croire que la justice est indépendante ds cette république bananière?
      Comme disait el bombardi…yenaal waldik…

    • vieuxclous

      vieuxclous

      Dans l’interview, un fait d’une extrême gravité semble être passé presque inaperçu, je reprends un extenso:” selon les confrères de Soir d’Algérie, le premier ministre a indiqué qu’on n’aurait pas eu de quoi payer les fonctionnaires sans le recours au financement interne non-conventionnel. Est-ce que la situation est si grave? Seddik Chihab: Personnellement, j’ai participé à cette réunion, je n’ai pas entendu cette phrase, elle m’a peut-être échappé! Remarquez l’art de l’esquisse. Et moi qui pensais que cela ne pouvait arriver qu’aux autres. Le feu est là, en la demeure.

    • oiheb

      oiheb

      En vérité, derrière la façade de circonstance, la caste au pouvoir alliée à la strate compradore, il y’a une frayeur collective car elle est affectée d’ une maladie du cœur dont seule la rente pétrolière en est le remède. Elle s’accroche aux fluctuations des prix des marchés pétroliers comme le malade au ballon d’oxygène.
      Les réformes structurelles, en mesure de rééquilibrer les balances économiques et financières ne seront pas entamées et ne sont pas à l’ordre du jour. Et pourtant c’est à ce prix et à la refonte radicale de l’économie extravertie et mono exportatrice, que le pays pourra amorcer son développement économique et social et sa croissance équilibrée.
      Quand on accepte de remettre son sort entre les mains d’autres que soi, il faut en payer le prix fort .
      Quand la conscience de citoyenneté est absente, le citoyen devient mouton et le loup berger.

    • Agendouze

      Agendouze

      On ne peut pas (on ne doit pas) oublier les fameuses élections remportées par le FIS et suivies par la démission de Chadli, causes de beaucoup de malheur. Le peuple avait en horreur le FLN. La haine que ce ramassis d’opportunistes et de “hagarine” inspirait au peuple l’empêchait de voir la véritable nature de son concurrent, le FIS. Ce parti intégriste rassemblait large et beaucoup de gens sincères l’avaient suivis. Pourquoi? Parce qu’il parlait bien, il dénonçait bien et parlait au nom de Dieu. L’histoire se répète. Des gens sans scrupules parlent eux aussi bien, dénoncent bien et se placent en alternative, tout comme le FIS, à ce ramassis d’opportunistes d’un nouveau genre par marionnettes interposées.

    • ELFELLAG

      ELFELLAG

      Panique a bord du navire bouteflika;horizon sombre;des vents violent souffles de partout;tempète annoncé pour les proches avenir,malgré le changement de nombreux commandants le risque est inévitable,alors les commis et les nettoyeurs des pieds paniquent,quand aux dirigeants ils ne risqueraient rien car ont tout prévus les canots de sauvetage l’aura réservée;quand aux pauvres passagers seront les seuls victimes

    • Genseric

      Genseric

      Ya Chiheb dial el Randou , dans quel pays normalement constitué , un Président de la République est un symbole ? Le peuple n’a pas élu un symbole mais un homme supposé le servir et servir le pays . Si c’est un symbole , il donne une bien piètre image du “peuple” qui l’a élu . Enfin , pour ce qui est de la ” justice” aux ordres , elle ne s’est pas auto-saisie pour plus que ça aussi !

    • BIGMASTER

      BIGMASTER

      “Je pense que le principal objectif de la réunion était de …” Réunion sans ordre du jour … Donc une réunion avec un ordre de jour secret …

    • Genseric

      Genseric

      Oui , on sait qui c’est qui a des gènes de valet . Ils se trouvent au sein du RND !

    • vilajoli

      vilajoli

      Le mot “DÉGAGE” est suffisant sans déverser des tonnes de mot ou sécher sa salive pour ce pouvoir

    • Genseric

      Genseric

      Quant on voit un 1er ministre dégagé du gouvernement de manière peut respectable revenir aux affaires par la grande porte pour le même poste dans lequel il a lamentablement échoué , on comprend pourquoi l’avenir de l’Algérie ne sera pas rose .

    • Genseric

      Genseric

      Quelqu’un qui a échoué par 2 fois en tant que 1er ministre , ne pourra qu’échouer la troisième fois . Comme on dit : jamais deux sans trois !

    • Genseric

      Genseric

      La seule vérité que doit dire ce gouvernement au peuple est qu’il a échoué dans sa gouvernance et qu’il doit faire son mea culpa en démissionnant . Point barre !

    • hrire

      hrire

      Les prix du prtrole et le prix a plus de 50 Dollars est largement pour un pays qui est gere et eux disent qu’une continue est signalee meme a 100et n’ont pas ete satisfaits.D’ailleurs il n y a qu’en Algerie ou on avance vers l’arriere n’est ce pas mesdieurs les transporteurs

    • Genseric

      Genseric

      Normal que les supposés partis d’opposition ne soient pas invités . Le “gâteau ” Algérie ne se partage qu’entre affidés du pouvoir et leur amis .

    • Genseric

      Genseric

      ” Aujourd’hui le vertus du dialogue sont connues et reconnues ” . Certainement que ce zigoto veut dire les vertus du monologue , puisque le pouvoir se convoque et se parle à lui même , pour élaborer des plans sur la comète .

    • Genseric

      Genseric

      Non, Mr. Seddik Chiheb ! cette réunion personne ne l’a trouve extraordinaire encore moins ordinaire ; mais par contre louche ! comme le sont les quatre lascars réunis ensemble avec leur chef de file .

    • Russia

      Russia

      Le président fantôme tient à préserver les couches défavorisées, veille stratégie actualisez vos méthodes pour acheter la paix sociale. Un autre point qui m intrigue le clan bâtard impose le. président gaspere sinon l Algérie sera ramener au point de départ l’anarchie et le chaos. La il venait de passer un message de chantage. Mais ils prennent le peuple algériens pour qui ces traîtres ?

      • libero

        libero

        fils de P………………: noursarah,republique de ta S…………..M,……

    • Zaggat

      Zaggat

      Ma yahchmouch, ces sbires du régime,
      galek: atteinte à la personne du Président
      Il n’a pas vu l’atteinte à la dignité des 40 Millions d’Algériens que nous sommes par ce zombie de Président. On est devenu la risée du Monde.

    • netzer

      netzer

      Ce khobsiste du système fait semblant d ignorer que la majorité silencieuse est en dehors des partis politiques tous confondus (90/00d abstentionnistes ); il évite en même de dire que que l argent se trouvent chez les 5000 MILLIARDAIRES algériens recenses dans le pays ;ainsi que les fonds colossaux qui se chiffrent en milliards de dollars, transférés par les sbires d ouyahia vers l étranger !la politique de l autruche est un risque majeur pour l algerie; la populace adopte un silence effrayant face a ouyahia arrogant et cinique ou une seule balle tirée sur un manifestant peut mener l Algérie vers une tragédie et une implosion du pays ; ce que les monarchies du golf n ont put réalisé ,ouyahia va l exécuter a travers sa planche a billets ! les algériens lucides et pragmatiques viennent de lancer l alerte ! allah yester el bled !

    • ELFELLAG

      ELFELLAG

      Au secours la panique prend les coeurs des corrompus;des chiattines;des soumis;;des commis; et les cireurs de babouches;que dieu vient en aide au peuple algériens autant souffert;meme l’ex colon a fait moins de dégats que ces traitres sans scrupule;qui ceux prennent pour des patriotes sauvant la nation;juste pour sont servir au dernier centimes

    • samia

      samia

      Allah yana3lek ya rkhis tu connait appliquer la loi ya wahd elminable chiyat Presque la majoritie des algeriens virulent appliquer la loi particle 102 un president mort vivant qui ne peut Allez au toilettes seul yakhi rkhis

  • À la une

  • L'Actualité en temps réel

  • International

close
close